Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
Dans l'agendaDe Paris à Grenoble en passant par Bordeaux, Caen ou encore Saint-Étienne, la rédaction de tema.archi vous propose sa sélection (presque) exhaustive des rendez-vous d'architecture de 2022, partout en France. À vos agendas !
© Clay banks
© Clay banks
Lancer le diaporama en plein écran

Design, dessin, prix exposés, balades urbaines : que faire et que voir cet hiver, ce printemps et cet été ? La rédaction de tema.archi vous a préparé sa sélection (presque) exhaustive des rendez-vous d’architecture de 2022, partout en France.

À la Maison de l'architecture Ile-de-France, à Paris (75)
À la Galerie d'Architecture, à Paris (75)
À la Maison de la Culture du Japon, à Paris (75)
Au Pavillon de l'Arsenal, à Paris (75)
À la Cité de l'architecture et du patrimoine, à Paris (75)
À l'Écomusée du Val de Bièvre, à Fresnes (94)
À la Cité des électriciens, à Bruay-la-Bussière (62)
À arc en rêve, à Bordeaux (33)
À la Maison de l'architecture Isère, à Grenoble (38)
À la Cité du design, Saint-Étienne (42)
Au Musée des Arts Décoratifs, à Paris (75)
Au Frac Centre-Val de Loire, à Orléans (45)
Au Musée d'Orsay, à Paris (75)
À l'Atelier des Lumières, à Paris (75)
Le Festival des Architectures Vives, à Montpellier (34)
Le Festival des Cabanes, aux sources du Lac d’Annecy (74)

À Paris cet hiver, beauté urbaine, design et dessin

Prix et dessins valorisés à la Maison de l’architecture Île-de-France à Paris

Du 5 au 7 janvier et à l’issue de la cérémonie de remise du Prix des diplômes pour sa 5e édition, les projets lauréats seront exposés dans la Chapelle du Couvent des Récollets à la Maison de l’architecture Ile-de-France. Quelques jours plus tard, les lauréats du Trophée béton Écoles se verront eux aussi exposés jusqu’au 1er février. La saison 2022 se poursuivra avec la présentation d'une exposition co-produite par la Maison de l'architecture Ile-de-France et l'agence Temaprod, autour des œuvres de l'artiste nantais Docteur Paper. À travers 25 dessins de villes, Le Grand Tour, architectures des villes du monde invite à un tour du monde illustré du 17 février au 15 avril sur la mezzanine du Café A, prolongé par des ateliers pour enfants et autres événements.

‣ Du 5 au 7 janvier 2022, exposition des projets lauréats du Prix des diplômes
‣ Du 13 janvier au 1er février 2022, exposition des projets lauréats du Trophée béton Écoles
‣ Du 17 au 15 avril 2022, Le Grand Tour, architectures des villes du monde

Architecture en mouvement et formes à La Galerie d'Architecture et la Maison de la Culture du Japon, à Paris

Malgré l’immobilité intrinsèque des bâtiments, c’est par le spectre du mouvement que l’agence Robert Konieczny KWK Promes expérimente la manière dont ceux-ci interagissent avec leur contexte. Dans le cadre d’une exposition qui leur est consacrée à La Galerie d’Architecture, plusieurs des réalisations de l’agence sont ainsi présentées sur des supports d’images utilisant le procédé lenticulaire, afin de donner l’illusion du mouvement.

À la Maison de la Culture du Japon, il est en parallèle question de formes dans l'exposition itinérante Quand la forme parle. Elle met ainsi en lumière l'architecture nippone d'une génération qui renouvelle les pratiques et réflexions autour de l'art de bâtir, à travers la présentation de nombreuses maquettes de projets remarquables qui questionne autant les usages des bâtiments que leurs formes. À découvrir jusqu’au 19 février.

‣ Du 10 novembre au 15 janvier 2022, Moving architecture. Robert Konieczny KWK Promes, à La Galerie d’Architecture à Paris
‣ Du 15 mars au 23 avril 2022, exposition monographique OLGAA Architectes, à La Galerie d’Architecture à Paris
‣ Du 24 novembre au 19 février 2022, Quand la forme parle, à la Maison de la Culture du Japon à Paris

Du beau aux enjeux climatiques au Pavillon de l’Arsenal à Paris

Au Pavillon de l’Arsenal, l’année débute là où trois expositions phares de l’année prennent fin. Celle consacrée à la beauté de la ville de Paris d'abord et des controverses que cela implique face aux défis environnementaux actuels ; la présentation de 50 travaux interrogeant l’empreinte de notre habitat ensuite, avec en tête l’urgence de bâtir plus et l’obligation de consommer moins. Enfin, la mise en lumière des projets récompensés cette année par le Terra Fibra Award qui valorise des architectures contemporaines en fibres végétales. Toutes trois se tiennent jusqu’au 27 février.

‣ Du 21 mai au 27 février 2022, La beauté de la ville
‣ Du 22 octobre au 27 février 2022, L’empreinte d’un habitat
‣ Du 25 novembre au 27 février 2022, Terra Fibra Architectures

Phénomènes culturel et de société à la Cité de l’architecture et du patrimoine à Paris

Présentée dans les espaces d’exposition permanents, Aerodream. Architecture, design et structures gonflables propose un parcours spécifique de gonflables monumentaux pour cerner ce phénomène culturel récent à travers près de 250 œuvres.

Un autre phénomène, cette fois-ci de société, fait l’objet d’une grande attention cet hiver : celui du bien vieillir ensemble, lui aussi à l’honneur à la Cité de l’architecture et du patrimoine. L’exposition consacrée au sujet met ainsi en perspective 60 ans de réflexions et d’expérimentations à l’échelle européenne, et présente 16 projets réalisés dans l’Hexagone durant les dix dernières années.

‣ Du 6 octobre au 14 février 2022, Aerodream. Architecture, design et structures gonflables
‣ Du 17 décembre au 13 mars 2022, Le Laboratoire du logement - Bien vieillir ensemble

La ville dans tous ses états, de Caen à Fresnes en passant par Bruay-la-Buissière

Jusqu’au 20 février, le Pavillon Presqu’île de Caen accueille l’exposition Transformer à grande échelle, nouveau défi de la durabilité. Bordeaux / Amsterdam co-produite par la Cité de l’architecture et du patrimoine. Elle évoque la revitalisation des grands ensembles à travers deux exemples emblématiques, qui illustrent la détermination d'architectes et de maîtres d'ouvrage pour transformer plutôt que de démolir.

Une question très actuelle qui peut être mise en regard avec celle de l’implication citoyenne dans la fabrique de la ville que l’Écomusée du Val de Bièvre s’emploie à évoquer dans son exposition La ville en partage. Maquettes, plans, photos et vidéos de projets concrets développés sur le territoire du Grand-Orly Seine Bièvre illustrent le propos.

L’implication citoyenne, on la retrouve enfin dans l’exposition que la Cité des Electriciens consacre à ses habitants du 5 février au 24 avril et intitulée Une cité à taille humaine. Elle résulte d’un long travail de recherches dans les archives pour dresser le portrait d’habitants souvent restés anonymes, met des destins d’exception en lumière et raconte la ville, les vagues migratoires et l’organisation des cités minières à travers le vécu de ceux qui ont fait vivre ce territoire.

‣ Du 14 décembre au 20 février 2022, Transformer à grande échelle, nouveau défi de la durabilité. Bordeaux / Amsterdam, au Pavillon Presqu’île de Caen
‣ Du 19 mai au 6 mars 2022, La ville en partage, à l’Écomusée du Val de Bièvre
‣ Du 5 février au 24 avril 2022, Une cité à taille humaine, à la Cité des Électriciens à Bruay-la-Buissière

Végétation et architectures du commun à arc en rêve à Bordeaux

À Bordeaux, arc en rêve prolonge d’un mois les expositions Arboretum et Moteur Action Forme, consacrée à l’œuvre de l’agence Bruther. Cette dernière se présente comme un espace peuplé d’artefacts mis en relation les uns avec les autres pour dégager une réflexion plus générale sur les conditions de l’architecture contemporaine et rappeler la dimension opératoire du travail de Bruther.

De son côté, Arboretum présente une sélection de projets et d’idées, issus d’époques et de lieux différents, afin de réaffirmer la nature architecturale des arbres et de mettre en lumière la façon dont ils ont fait l’objet de réflexions architecturales. L'année se poursuivra avec une proposition de réflexion, du 7 avril au 2 octobre, autour de la métropole jardin à travers le travail de l’agence GRAU, à l’intersection des domaines de l’analyse territoriale, de l’urbanisme et de l’architecture.

Suivront deux expositions, l'une sur l'impasse des Lilas, «voie sans issue sur les bords d’une métropole» comme tant d'autres et qui sert de point de départ aux productions et recherches de l'agence MBL Architectes, autour d'un lieu à mi-chemin entre campagne et ville. L'autre sur l'architecture du commun, celle des habitants des cinq continents qui regroupe les travaux présentés par l'architecte Christophe Hutin dans le cadre du Pavillon français de la Biennale d’architecture de Venise 2021, ainsi que ceux de la Graham Foundation pour la Biennale de Chicago 2021.

“L’objectif est de proposer un regard optimiste sur le monde où les communautés habitantes agissent directement sur leurs cadres de vie.’’

‣ Du 14 octobre au 13 mars 2022, Moteur Action Forme Bruther architectes
‣ Du 23 septembre au 13 février 2022, Arboretum l'arbre comme architecture
‣ Du 7 avril au 2 octobre 2022, Métropole jardin GRAU architectes
‣ Du 19 mai au 28 août 2022, Impasse des Lilas MBL Architectes
‣ Du 23 juin au 18 septembre 2022, Commun une architecture avec les habitants

Bâtiment et espace(s) à Grenoble et Saint-Étienne

Jusqu’au 28 janvier à Grenoble, les œuvres du photographe Bruno Moyen exposées à la Maison de l’architecture Isère invitent à regarder la ville «sous un autre angle». Au sens strict, puisque le photographe s’est ingénié à ne photographier que des bâtiments de Grenoble en angles, «portraiturant chaque immeuble sous son trait le plus saillant». Résultat ? Il isole les bâtiments qu’il capture, comme pour en rendre plus évidents le volume et les lignes, il les magnifie. *Ces photographies sont mises en regard avec des dessins de la ville réalisés par l'architecte et urbaniste Marcel Bajard : «Des visions croisées entre photographe, architecte et urbaniste, qui permettent de dépasser le cadre de Grenoble, pour faire de cette exposition un regard original sur l’histoire de l’architecture urbaine en général», explicite la Maison de l'architecture. Au-delà de l'exposition, plusieurs ouvrages autour de ces travaux sont en vente.

Grenoble sous un autre angle par Bruno Moyen, exposé à la Maison de l'architecture Isère © MA Isère, Bruno Moyen

À Saint-Étienne, c’est à l’homme dans l’espace que l’on s’intéresse jusque fin janvier dans l’exposition Homo Spatius, designer de l’espace présentée à la Cité du design. L’objectif ? Explorer les croisements de deux épopées, celles de l’exploration spatiale et du design, qui se nourrissent l’une l’autre avec des périodes de plus grande intensité.

‣ Du 1er décembre au 28 janvier 2022, « Grenoble sous un autre angle » - Bruno Moyen/Marcel Bajard regards croisés, à la Maison de l'architecture Isère à Grenoble
‣ Du 3 novembre au 30 janvier 2022, Homo Spatius, designer de l’espace, à la Cité du design de Saint-Étienne

Du design et de l’art pour le printemps, à Paris et Orléans

Du design (pour tous!), il en sera également question jusqu’au printemps au Musée des Arts Décoratifs à Paris qui consacre une exposition à deux des plus grandes enseignes de distribution d’objets du quotidien qui ont su démocratiser le design : Prisunic puis Monoprix. Plus de 500 œuvres, mobilier, objets et affiches publicitaires retracent cette aventure créative et engagée et nous plongent dans la seconde moitié du XXe siècle et ses rêves de consommation.

À rebours des modes de développement impulsés au cours des 30 Glorieuses, le «fantasque architecte» Guy Rottier se consacre très tôt dans son travail, à imaginer une architecture soucieuse de préserver l'environnement et qui répond avant tout aux besoins des usagers. Ses travaux sont ainsi mis à l’honneur dans la grande exposition Guy Rottier : l'architecture libre présentée au Frac Centre-Val de Loire jusqu’au 22 mai, réunissant plus de 150 dessins, photographies et maquettes de ce défenseur d’une architecture libre et joyeuse.

‣ Du 2 décembre au 15 mai, Le design pour tous : de Prisunic à Monoprix, une aventure française, au Musée des Arts Décoratifs à Paris
‣ Du 10 octobre au 22 mai, Guy Rottier : l'architecture libre, au Frac Centre-Val de Loire à Orléans

Gaudí, de l'Art nouveau à l'architecture de l'imaginaire

«Architecte de l’imaginaire» pour les uns, «Maître de l’art nouveau» pour d’autres, l’artiste catalan Antonio Gaudí est doublement célébré cette année, à l’Atelier des Lumières puis au Musée d’Orsay. Depuis mai 2021, l’Atelier des Lumières a ainsi pris les formes de voûtes hyperboliques, de piliers obliques, de façades ondulées et s’est orné de motifs organiques et de mosaïques de verre et céramique si propres à Antonio Gaudí à travers une projection de ses bâtiments aujourd’hui classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Un voyage entre rêve et réalité, du Parc Güell à la Casa Batlló en passant par la Casa Milà et la Sagrada Família.

Le Musée d’Orsay, de son côté, s’attachera dès le printemps 2022 à montrer le processus créatif de l’architecte au milieu d’une profusion artistique locale exceptionnelle lié au «Modernisme» ou mouvement de l’Art nouveau en Espagne, porté par des commanditaires insignes, soucieux de distinguer la Catalogne, terre identitaire de nature méditerranéenne.

‣ Du 19 mai 2021 au 2 janvier 2022, Gaudí, architecte de l’imaginaire, à l’Atelier des Lumières à Paris
‣ Du 12 avril au 17 juillet 2022, Exposition Gaudí, au Musée d'Orsay à Paris

Architecture, mobilité et balade pour cet été de Saint-Étienne à Montpellier

Quel est le point commun entre Courtrai, Détroit, Geelong, Graz, Puebla, Saint-Étienne et Turin ? Elles sont toutes membres du réseau des villes créatives de design de l’Unesco et référentes dans le domaine de l’industrie automobile. Pour cette raison, elles se sont rapprochées pour croiser leurs expériences et leurs visions sur la mobilité de demain dont résulte l’exposition Around Autofiction présentée à la Cité du design de Saint-Étienne dès mai prochain. L’objectif : questionner et adapter nos mobilités futures aux grands enjeux environnementaux actuels.

Parce que l’été est propice au voyage, il sera aussi question de balades urbaines et champêtres dans le cadre du Festival des Architectures Vives à Montpellier et celui des Cabanes des sources du Lac d’Annecy à compter du mois de juillet.

‣ Du 20 mai 31 juillet 2022, Around Autofiction à la Cité de l’architecture et du design de Saint-Étienne
‣ Courant juillet 2022, Le Festival des Architecture Vives, à Montpellier 
‣ Courant juillet 2022, Le festival des Cabanes des sources du Lac d’Annecy, à Saint-Germain Laval

Une rentrée déjà très prometteuse

La rentrée 2022 se prépare dès maintenant ! Tandis que la Cité de l’architecture et du patrimoine proposera une exposition consacrée à L’Art Déco France - Amérique du Nord, la Maison de l’architecture Ile-de-France questionnera le genre et l’espace public. Affaires à suivre de (très) près…

‣ À la rentrée de septembre 2022, Art Déco - France Amérique du Nord, à la Cité de l’Architecture et du patrimoine à Paris
‣ À la rentrée de septembre 2022, Exposition Genre et espace public, à la Maison de l’architecture Ile-de-France à Paris

*Cet article, initialement publié le 4 janvier 2022 a été modifié suite aux retours de la Maison de l'architecture Isère autour de l'exposition «Grenoble sous un autre angle» - Bruno Moyen/Marcel Bajard regards croisé qu'elle présente dans ses espaces.

La rédaction
Dans l'agenda
Du mercredi 19 mai 2021 au dimanche 6 mars 2022
La ville en partage
Écomusée du Val de Bièvre
41 Rue Maurice Ténine, 94260 Fresnes
Du samedi 5 février 2022 au dimanche 24 avril 2022
Une cité à taille humaine
Cité des Électriciens
Rue Franklin, 62700 Bruay-la-Buissière
Du mercredi 1 décembre 2021 au vendredi 28 janvier 2022
« Grenoble sous un autre angle » - Bruno Moyen/Marcel Bajard regards croisés
Maison de l'architecture Isère
1 Quai Stéphane Jay, 38000 Grenoble
Du jeudi 2 décembre 2021 au dimanche 15 mai 2022
Le design pour tous : de Prisunic à Monoprix, une aventure française
Musée des Arts Décoratifs
107 Rue de Rivoli, 75001 Paris
Du dimanche 10 octobre 2021 au dimanche 22 mai 2022
Guy Rottier : l'architecture libre
Frac Centre-Val de Loire
88 Rue du Colombier, 45 Orléans
Du mardi 14 décembre 2021 au dimanche 20 février 2022
Transformer à grande échelle, nouveau défi de la durabilité. Bordeaux / Amsterdam
Pavillon Presqu’île de Caen
10, quai François Mitterrand, 14000 Caen