Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
ParutionToute la semaine, tema.archi vous présente un ensemble de livres se rapportant, de près ou de loin, à l'architecture et au monde urbain. Aujourd’hui, le roman fictionnel des expériences professionnelles d'un jeune architecte.
Anthony Authié, Baston de regards, Editions Parenthèses, Marseille, 2018
Anthony Authié, Baston de regards, Editions Parenthèses, Marseille, 2018
Lancer le diaporama en plein écran

Le Salon du Livre de Paris avait lieu le mois dernier au Parc des Expositions. La rédaction de tema.archi avait alors distingué cinq ouvrages traitant de questions relatives à l'architecture et à l’urbanisme.

Toute la semaine, nous revenons sur cette sélection à travers notre série « Un jour, un livre ». Aujourd’hui, présentation du roman d'Anthony Authié, Baston de regards aux éditions Parenthèses.

24h dans la vie d’un architecte

Des références populaires, du jargon professionnel et une vulgarité assumée, c’est ce qu’Anthony Authié, jeune architecte et romancier, empreinte afin de peindre une journée dans une agence d’architecture

Une rétrospective qui passe par le regard de différents personnages avec des caractères aussi divers que leur poste. Du petit nouveau au grand patron, ce livre retrace le temps de 24h, l’évolution d’un rêve devenu ambition puis frustration, jusqu’à finir remplacé par un autre.

C’est le rêve de devenir architecte que l’auteur cherche à raviver dans ce roman, à travers le personnage du jeune Vadim qui, malgré l’environnement hostile dans lequel il doit s’adapter, persiste à rêver d’une architecture pure de toutes contraintes extérieures.

“Vadime revendique une architecture "vraie de vraie". Sincère. Qui ne prend vie que lorsque l’usager se love au creux de sa matière.”

Un chant du cygne que l’auteur lance à ce monde trop méconnu du grand public et dont l’art tend à s’effacer au profit d’une logique pratique.

Anthony Authié, Baston de regards, Editions Parenthèses, Marseille, 2018.

Marie-lys de Saint Salvy
sur actu.archi
Revue de presse
Comment refaire la ville sur elle-même en l’ouvrant sur la nature ?
Le premier des six ateliers organisés par l’Institut Paris Région avait permis de s’acculturer au concept de zéro artificialisation nette (le ZAN). Le second, qui s’est tenu le 27 février, est entré dans le concret : le ZAN, c’est joli sur le papier, mais comment le met-on en œuvre pour que la ville, la région Ile-de-France, continuent d’accueillir du monde sans plus empiéter sur les terres agricoles, les milieux naturels, tout en créant de nouveaux espaces verts et… avec l’acceptation des citoyens qui ont une vision souvent négative de la densification ?
Ecouter le podcast
Voir le diaporama