Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
EvénementL'exposition « Les cités-jardins d'Île-de-France, une certaine idée du bonheur » est présentée au Musée d'Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes (92) du 17 octobre au 2 juin 2019.
Jardins partagés à la cité-jardins de Suresnes - Photo : Sophie Brändström MUS
Jardins partagés à la cité-jardins de Suresnes - Photo : Sophie Brändström MUS
Lancer le diaporama en plein écran

À compter du 17 octobre, Le MUS (Musée d’Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes) ouvre au public l’exposition Les cités-jardins d’Île-de-France, une certaine idée du bonheur. La Cité-jardins de Suresnes (92) est l’une des plus notables d’Europe. La réflexion engagée en ces lieux prend alors tout son sens.

Les cités-jardins et la politique du logement social en France

Le concept de cités-jardins est établi par l’Anglais Ebenezer Howard à la toute fin du dix-neuvième siècle, qu’il définit - dans son ouvrage « Garden city of To-morrow » paru en 1902 - comme une alternative réfléchie et maîtrisée de l’espace urbain face au développement incontrôlé des villes.

C’est un projet concret de ville rationnelle et hygiéniste offrant un équilibre entre emplois et habitations, agriculture et industrie. Cette nouvelle conception de la cité inspire vivement la politique du logement social en France durant l’entre-deux-guerres.

Portique de la cité-jardins de Champigny-sur-Marne - Photo : Sophie Brändström MUS

Encore aujourd’hui, la mixité sociale, la présence d’équipements collectifs et d’espaces verts, la densité de population faible et l’organisation urbaine de ces quartiers sont particulièrement étudiés notamment pour la construction des éco-quartiers.

L’exposition

Comme l’explique Emeline Trion, co-commissaire de l’exposition et chargée des collections , l’événement souhaite pointer les caractéristiques propres à ces projets :

“[L'exposition ambitionne de] montrer la diversité de ces cités-jardins tout en déterminant leurs traits communs.”

Les recherches préalables à l’exposition ont permis aux spécialistes de l’urbanisme social de recenser les différentes cités-jardins franciliennes et de récolter de nombreux entretiens menés auprès des habitants.

Ces témoignages rythment l’exposition aux côtés de documents tels des photographies anciennes et contemporaines ou des plans d’origine issus du fonds des archives du vingtième siècle de la Cité de l’architecture et du patrimoine.

Entre passé et futur, l’exposition s’attache à re-contextualiser le développement des cités-jardins au moment de l’émergence du logement social en France tandis qu’aujourd’hui se pose la question du futur de ce concept face au défi de l’hyper-concentration des populations urbaines.

Affiche de l'exposition "Les cités-jardins d’Ile-de-France, une certaine idée du bonheur" à découvrir au MUS

Un ouvrage présente les 80 cités-jardins recensées

En collaboration avec le service Patrimoines et Inventaire de la Région Ile-de-France, un ouvrage de plus de 200 pages est édité, présentant les 80 cités-jardins recensées sous forme d’articles thématiques rédigés par des spécialistes et d’un répertoire.

L’exposition Les cités-jardins d’Ile-de-France : une certaine idée du bonheur se prolongera à partir de 2019- 2020 par une version itinérante.

La rédaction tient à préciser que tout ou partie de cet article est extrait d'un communiqué de presse

Dans l'agenda
Du mercredi 17 octobre 2018 au dimanche 2 juin 2019
Les Cités-Jardins d'Île-de-France : une certaine idée du bonheur
MUS - Musée d'Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes
1 Place de la Gare de Suresnes-Longchamp, 92150 Suresnes
L’exposition « Les cités-jardins d’Ile-de-France, une certaine idée du bonheur » est présentée au Musée d’Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes (92) du 17 octobre au 2 juin 2019.
sur actu.archi
Revue de presse
Publication : "Habiter le monde" de Philippe Simay présente des lieux insolites qui invitent à repenser l'écologie
Les effets de l’urbanisation et du changement climatique convergent de manière dangereuse. Les villes sont fortement vulnérables aux changements climatiques et vont devoir s’adapter. Selon l’ONU, des centaines de millions de personnes dans les zones urbaines à travers le monde seront affectées par la hausse du niveau des mers, l’augmentation des précipitations, les inondations, les cyclones, les tempêtes plus fréquentes et plus fortes, les périodes de chaleur extrême et de refroidissement. Mais aussi les changements de vie en société comme le nouveau rapport au travail, à la société de loisirs, au bien-être, etc. Pourtant, à travers le monde, certaines villes déjà ont anticipé cette adaptation. Philippe Simay, dans son livre Habiter le monde (ARTE Editions), nous entraîne dans une épopée de l’habitat humain où l’homme a su s’approprier un espace pour y vivre en sécurité, en société et en harmonie avec l’environnement. « Car habiter c’est prendre soin du monde et de soi-même ».
Ecouter le podcast
Voir le diaporama