Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
ParutionsQue lit-on en ces longues soirées d'hiver à venir ? La rédaction a sélectionné 10 ouvrages qui devraient nous permettre de dépasser nos frontières et ouvrir nos modes de pensées sur notre environnement construit depuis chez nous.
visuel tema.archi © Thomas Blancart
visuel tema.archi © Thomas Blancart
Lancer le diaporama en plein écran

Se plonger dans l'histoire d'un bâtiment emblématique, depuis sa construction jusqu'à son édification, s'évader dans le temps et l'espace ou encore penser l'architecture du monde d'après, c'est ce que l'on vous propose à travers neuf lectures à dévorer ces prochaines semaines.

En ces temps contraints, soutenir nos librairies de proximité sans sortir de chez nous reste possible via de nombreuses plateformes mutualisées de libraires indépendants, à l'image de Place des Libraires, Lalibrairie.com, Libraires ensemble, leslibraires.fr, librairiesindependantes.com, ou encore du moteur de recherche Je soutiens ma librairie.

S'évader

Une ville de papier par Olivier Hodasava

Une ville de Papier, Olivier Hodasava aux Éditions Inculte © Éditions Inculte

Raconter le développement de l'industrie automobile des années 1930 aux États-Unis, c'est revenir sur l'histoire d'un pays gigantesque aux routes rectilignes qui traversent chaque état. Les autoroutes fleurissent alors, les stations-services aussi et avec elles, les cartes autoroutières sont offertes à tour de bras aux conducteurs. Pour s’assurer qu’elles ne sont pas copiées par d'éventuels concurrents, de fausses villes y sont alors indiquées en guise de signature invisible, des villes dites «de papier».

L'ouvrage d'Olivier Hodasava livre le récit d'une de ces villes, inventée par Desmond Crothers, qui connaîtra un tout autre destin : celui d'exister après son invention, du fait d'un commerçant obstiné à la fonder. S’inspirant de la véritable destinée d’une telle ville de papier —Agloe, dans l’état de New-York—, l'auteur livre ainsi un roman émouvant et nostalgique d’un monde plié et déplié qui tente aussi d’exister. Paru aux Éditions Incultes, 135 pages, 15,90€

Voyage à Chandigarh par Manuel Bougot

Voyage à Chandigarh, Manuel Bougot aux Éditions du Patrimoine © Éditions du Patrimoine

C’est à Chandigarh, capitale indienne au pied de l’Himalaya, que Le Corbusier mit en oeuvre pour l’unique fois de sa vie ses théories urbaines à l’échelle d’une ville entière. En photographiant Chandigarh à partir de 2010, l’intention de Manuel Bougot est d'en capturer un portrait intime. Dans son ouvrage, il s'attache ainsi à montrer l’appropriation par les Indiens de cette architecture occidentale et, au-delà, la confrontation de deux cultures que tout semblerait opposer, faisant un état des lieux 60 ans après la naissance de cette capitale.

L'historienne Caroline Maniaque et l'architecte indien Balkrishna Doshi, Pritzker prize 2018 qui accompagna Le Corbusier dans cette aventure hors norme, ont également contribué à l'ouvrage. Paru aux Éditions du Patrimoine, collection Photographie, 192 pages, 42€

Orly. Aéroport des Sixties

Orly. Aéroport des Sixties aux Éditions Lieux Dits © Éditions Lieux Dits

L’aéroport d’Orly est inauguré par le général de Gaulle le 24 février 1961. La nouvelle aérogare en verre et en acier, qui enjambe la Nationale 7 et présente aux automobilistes venant de Paris une façade vitrée bleue et jaune de 200 mètres, frappe les esprits par son architecture résolument moderne. L’aéroport devient immédiatement le monument le plus visité de France : on y va en famille voir les avions. Les terrasses d’Orly chantées par Bécaud font partie du décor de la France des années 60, qui aspire à la modernité.

À l’heure du centenaire du premier vol commercial (Paris Londres 1919) et alors qu’Orly change complètement de visage pour devenir Orly 1-2-3-4, ce livre permet de revivre cette glorieuse époque grâce aux photographies réalisées dans les années 60 par les photographes d'aéroport de Paris. Il s’attache à montrer en quoi ce bâtiment emblématique des Trente Glorieuses est un élément majeur du patrimoine francilien. Paru aux Éditions Lieux Dits, 176 pages. 29€

Penser l'architecture d'après

Les architectes au défi de la ville néolibérale par Véronique Biau

Les architectes au défi de la ville néolibérale par Véronique Biau, Éditions Parenthèses © Éditions Parenthèses

Jusqu’à une période récente, la grande commande publique constituait le système de référence et l’État jouait un rôle prépondérant dans la désignation des politiques et des élites architecturales. Sous des formes différentes dans l’Histoire, les architectes ont exercé au plus près du pouvoir politique mais tout ceci a commencé à s’effacer il y a une vingtaine d’années, au fur et à mesure du recul des investissements publics dans les politiques urbaines et architecturales.

Cet ouvrage interroge ainsi ce que deviennent les architectes et l’architecture dans un monde où la fabrication de la ville est structurée autour de grosses organisations clientes et de puissantes entreprises positionnées sur toute la chaîne des activités économiques de l’aménagement, des services urbains à la gestion immobilière en passant par la construction. Paru aux Éditions Parenthèses, 288 pages, 18€

Lire la ville. Manuel pour une hospitalité de l'espace public par Chantal Deckmyn

Lire la ville. Manuel pour une hospitalité de l'espace public par Chantal Deckmyn aux Éditions Dominique Carré © Éditions Dominique Carré

Véritable manifeste pour la ville, l'ouvrage de Chantal Deckmyn n'est ni un pamphlet ni une critique amère ou nostalgique de notre réalité mais plutôt un manuel pratique qui s'adosse à une pensée et à une éthique de la ville. Elle part de l'existant et tente de le saisir : en croisant les dimensions spatiales et sociales de la ville, l'ouvrage expose pas à pas, le bénéfice que représenterait pour tous, individuellement et collectivement, un espace public civil, favorisant la citoyenneté, l'égalité et la solidarité.

Composé de 19 entrées thématiques (bancs, sols, gares, sûreté urbaine...), l'ouvrage propose ainsi un choix de préconisations qui, sans prétendre à l'exhaustivité ni à la perfection, tendent vers une éthique des interventions dans la ville. Un manuel à destination d'élus, d'aménageurs ou tout simplement d'amoureux de la poétique urbaine. Paru aux Éditions Dominique Carré, 256 pages, 28€

UP8. Pour une pédagogie de l’architecture par Marie-Jeanne Dumont et Antoine Perron

UP8. Pour une pédagogie de l’architecture par Marie-Jeanne Dumont et Antoine Perron aux Éditions Zeug © Éditions Zeug

À l’occasion de ses 50 ans, l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville revient sur ses origines en publiant deux anthologies : l’une des écrits de Bernard Huet, l'autre des textes fondateurs d’UP8 rédigé en 1969, et devenu plus tard l'École nationale supérieure d'architecture de Paris-Belleville.À l'origine d'UP8, il y a la volonté d'inventer une nouvelle pédagogie de l’architecture, plus intellectuelle, méthodique, ouverte sur le monde moderne et à l’écoute des sciences humaines formant des architectes engagés au service de la collectivité.

Les réflexions critiques, notes d’intentions et programmes des étudiants sont autant de textes fondateurs qui ont orienté l’enseignement à Belleville pendant au moins trois décennies et sont réunis à l’occasion des 50 ans de l’école. Paru aux Éditions Zeug, 320 pages. 20€

Petite et grande histoire de l'architecture

Notre-Dame de l'humanité par Adrien Goetz

Notre-Dame de l'humanité par Adrien Goetz aux Éditions Grasset © Éditions Grasset

Le 15 avril 2019, sous les yeux de l’humanité tout entière, Notre-Dame brûlait. On s’est rendu compte à cette dramatique occasion que Notre-Dame de Paris était bel et bien Notre-Dame-de l’humanité.Par-delà les nations, par-delà les religions même, puisqu’aussi bien les dignitaires de tous les cultes ont fait part de leur émotion, c’est l’art qui unit les hommes. Telle est la leçon de ce stupéfiant événement que raconte Adrien Goetz dans son ouvrage.

Du XIIe au XIXe siècle, les plus grands artisans, les plus grands artistes français, de l’auteur anonyme de la grande rose à Viollet-le-Duc, créateur de la flèche qui s’est effondrée sous nos yeux, c’est la question de la préservation de l’art qui se pose, de Notre-Dame, des églises, du patrimoine commun de l’humanité que sont les œuvres d’art. Paru aux Éditions Grasset, 80 pages, 5€.

Architecture de la contre-révolution. L’armée française dans le nord de l’Algérie par Samia Henni

Architecture de la contre-révolution. L’armée française dans le nord de l’Algérie par Samia Henni aux Éditions B42 © Éditions B42

Nourri d’une longue enquête et de documents souvent inédits, Architecture de la contre-révolution est une analyse des politiques d’architecture et d’urbanisme mises en œuvre par l’État colonial français pendant la guerre d’indépendance algérienne. Entre 1954 et 1962, les autorités civiles et militaires françaises ont profondément réorganisé le territoire urbain et rural de l’Algérie, drastiquement transformé son environnement bâti, construit de nouvelles infrastructures en un temps record et implanté de manière stratégique de nouveaux centres de population afin de maintenir l’Algérie sous domination française.

L’autrice enquête ainsi sur les pratiques coloniales de la France telles qu’elles s’incarnent dans des instruments juridiques, des opérations militaires et des projets architecturaux et cherche à mettre en lumière le rôle respectif d’une série d’officiers, de technocrates, d’architectes, de planificateurs et d’ethnologues dans la création architecturale tout au long de cette sanglante guerre d’indépendance. Paru aux Éditions B42, 352 pages. 29€

Le style années 50 L’intégrale par Dominic Bradbury

Le style années 50 L’intégrale par Dominic Bradbury aux Éditions Parenthèses © Éditions Parenthèses

Les années 1950 et 1960 sont parmi les plus marquantes et les plus créatives de l'histoire du design. Dans cet après-guerre consumériste, la nouveauté est portée aux nues et s'invite dans tous les secteurs de la conception. De la Vespa à l'Instamatic, des meubles Knoll aux caractères Helvetica, studios, ateliers et usines, inventent et diffusent les formes d'un monde nouveau.

Tour d'horizon complet du style années cinquante, cet ouvrage, riche de mille photographies et d'articles signés par les plus grands spécialistes du domaine, est une aubaine aussi bien pour l'antiquaire et le collectionneur que pour le simple amateur d'objets aux lignes incomparables. Paru aux Éditions Parenthèses, 544 pages, 49€

Morandi à Gênes. Autopsie d’un pont par Cyrille Simonnet

Morandi à Gênes. Autopsie d’un pont par Cyrille Simonnet aux Éditions Parenthèses © Éditions Parenthèses

Gênes, 14 août 2018, 11h36 : le pylône n°9 d'un des plus imposants viaducs autoroutiers d'Europe s'effondre, entraînant véhicules et victimes. L'événement rarissime suscite stupéfaction et interrogations. Comment un tel ouvrage, même spectaculaire, a-t-il pu rompre alors qu'il était en usage depuis plus de cinquante ans ? Conçu dans les années soixante par l'ingénieur Riccardo Morandi, figure majeure de l'ingénierie italienne avec Pier Luigi Nervi, le viaduc sur la Polcevera avait été unanimement salué lors de son inauguration comme un chef-d'œuvre.

L'auteur de cet essai s'intéresse à la figure du pont et donne ici quelques clés de compréhension pour tenter d'expliquer la catastrophe. Riccardo Morandi, grand artisan du béton armé précontraint, sert de fil rouge à cette «autopsie» qui aborde notamment le thème du risque dans les grandes réalisations humaines, comme un plaidoyer pour la reconnaissance d'une production ouvrière originale, dont l'intrication territoriale, économique, technique rend la lecture complexe. Paru aux Éditions Parenthèses, 128 pages. 19€

La rédaction tient à préciser que tout ou partie de cet article est extrait d'un communiqué de presse