Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
ConcoursLe concours d'idées Future of Past organisé par BAM Because Architecture Matters à destination des étudiants en architecture, a récemment dévoilé ses lauréats. Il engageait une réflexion sur l'avenir du bâti historique en prenant pour point de départ la transformation de l'immeuble de la Compagnie des Notaires de Paris.
Re-voir Paris par Valentin Bethuys & Pierre Leparoux © BAM
Re-voir Paris par Valentin Bethuys & Pierre Leparoux © BAM
Lancer le diaporama en plein écran

Lancé au printemps 2019 par BAM Because Architecture Matters, le concours d'idées Future of Past à destination des étudiants en architecture visait à interroger l'avenir du bâti historique en prenant pour point de départ la transformation de l'immeuble de la Compagnie des Notaires de Paris. Les lauréats ont récemment été dévoilés.

Il avait lieu en parallèle du concours de maîtrise d'œuvre organisé par la société, qui lui s'adressait aux professionnels pour transformer le bâtiment. Parmi 160 candidatures internationales, l'équipe de l'Atelier Senzu + Lagneau architectes était désignée lauréate en juillet dernier.

Les lauréats

1er prix : Revoir Paris par Valentin Bethuys & Pierre Leparoux

Re-voir Paris par Valentin Bethuys & Pierre Leparoux © BAM

Le projet «Re-voir Paris» propose une extension aux façades réfléchissantes, reliées au bâtiment historique par une place souterraine. Son ambition est de redonner à voir Paris et le temps qui passe, tout en proposant un nouveau jalon urbain, à l’épicentre de la ville. Selon les termes de l'équipe :

“La création d’un volume vertical dans l’alignement des deux théâtres projette l’édifice sur la place, lui offrant une autre dimension dans la ville. Une théâtralisation du patrimoine s’opère alors à travers le face à face de la Chambre des Notaires et de son reflet.”

2e prix : The Parisian Facelist par Renzo Lopez

The Parisian Facelist par Renzo Lopez © BAM

Avec «The Parisian Facelist», Renzo Lopez ne propose pas seulement un projet mais une logique qui donnerait au bâtiment la capacité de se renouveler et de s’adapter sans cesse. Le système mis en place s’appuie sur une dichotomie entre planchers et façades où chaque surélévation se ferait dans deux sens : les planchers et les usages les plus récents se positionneraient au sommet, tandis que les nouvelles façades s’installeraient en RDC, poussant leur précédentes vers le haut.

3e prix : Paris : a great balancing act​ par Viany Sutisna, Bonaventura Kevin Satria & Faith Lim Rui En

Paris : a great balancing act​ par Viany Sutisna, Bonaventura Kevin Satria & Faith Lim Rui En © BAM

Viany Sutisna, Bonaventura Kevin Satria et Faith Lim Rui En propose « Paris : A Great Balancing Act ». Leur postulat de départ constitue à penser que, grâce à la numérisation des documents et des pratiques, la surface dédiée aux activités du notariat à proprement parler peut être réduite. Une étude des figures parisiennes les a laissés penser que la suppression des espaces intérieurs pouvait donner au bâtiment un forme de pyramide inversée, éclairant un sous-sol tandis qu’une exostructure viendrait compléter les vides ainsi générés par des espaces publics extérieurs.

Mention 1 : Le phare : éclairer de connaissance l’avenir du patrimoine par Emma Brones

Son projet architectural s’organise autour d’une rue intérieure venant éclairer de nouveaux espaces. Mais la candidate a aussi proposé une innovation qui moderniserait les actes notariés et renforcerait leur pouvoir de témoin à travers le temps en proposant de recenser les modifications et travaux pour chaque bâtiment dans une sorte de passeport.

Mention 2 : Actualisation du patrimoine par Antoine Vercoutere et Maud Levy

Pas de projet pour cette équipe mais 15 observations successives. Une non réponse, non graphique aux questions posées. Plutôt comme la construction d’une conversion dont le brief de concours aurait été la première réplique.

Le jury du concours était composé de David Abittan, Francisco Aires Mateus, Didier Faustino, Joanna Fourquier, Manuelle Gautrand, Louis-Antoine Grego et Benoît Jallon. tema.archi est partenaire de l'événement.

Par ailleurs, les inscriptions pour le concours étudiant Workspaces For Tomorrow lancé par le fournituriste de bureau JPG en collaboration avec BAM le 12 décembre dernier, sont encore ouvertes jusqu'au 20 mars 2020. Il invite étudiants et jeunes professionnels de l'architecture et du design à réfléchir au bureau de demain aussi bien comme mobilier qu'en tant qu'espace. À savoir que le programme ainsi que l'échelle du projet sont libres.

La rédaction tient à préciser que tout ou partie de cet article est extrait d'un communiqué de presse

sur images.archi
Diaporama
Prise de terre
Poste source de Cusset à Villeurbanne | Tectoniques Architectes
Pour le poste source de Cusset à Villeurbanne, un ouvrage industriel de gestion des lignes électriques, l'agence Tectoniques Architectes imagine un récit autour du lien à la terre. Ce programme technique est très contraint par des normes et un cahier des charges stricts qui laissent peu de place à l'innovation formelle. Alors, les architectes ont travaillé sur la matérialité et les détails du projet, en développant un discours autour de l'association de 2 matériaux : le béton utilisé pour la nef centrale, et le pisé pour les deux ailes qui la bordent.
Ecouter le podcast
Voir le diaporama