Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
ConcoursJusqu'au 13 avril, les inscriptions aux prix AMO 2018 sont ouvertes, dans de nouvelles catégories.
DR - via www.prix-amo.fr
DR - via www.prix-amo.fr
Lancer le diaporama en plein écran

Comme chaque année, l’association des Architectes et Maîtres d’Ouvrage encourage le travail de qualité à travers ses remises de prix. Mais cette année, les organisateurs ont annoncé un renouvellement des catégories afin d’inciter les architectes au dépassement de soi, à en croire les intitulés.

Loin des catégories de programme traditionnelles, l'association AMO récompensera désormais, parmi ses cinq nouvelles catégories, "la mise en oeuvre la plus audacieuse", "la typologie la plus créative", ou encore "la plus belle métamorphose". Enfin, un des cinq lauréats se verra décerné le Grand Prix.

Depuis ses origines, AMO ambitionne de renforcer le dialogue entre le maître d’ouvrage et le maître d’oeuvre. Son objectif est d’amener l’architecture à faire évoluer la ville au profit de la collectivité. En renouvelant ses catégories, AMO mise sur la promotion de nouvelles pratiques.

Chaque équipe peut s'inscrire depuis le 23 février et jusqu'au 13 avril. À l'issue d'une première sélection, les finalistes présenteront leur projet face à un jury le 13 juin et les lauréat recevront leur prix le 9 novembre 2018.

Marie-lys de Saint Salvy
Dans l'agenda
Vendredi 9 novembre 2018 à 20h00
Remise des prix AMO
Comme chaque année, l’association des Architectes et Maîtres d’Ouvrage encourage le travail de qualité à travers ses remises de prix. Mais cette année, les organisateurs ont annoncé un renouvellement des catégories afin d’inciter les architectes au dépassement de soi, à en croire les intitulés.
sur images.archi
Diaporama
Au cœur de la capitale
Logements à Paris | ChartierDalix
En plein cœur du 11ème arrondissement de Paris, l’agence ChartierDalix livre un bâtiment de logement. Pour ce projet situé sur une parcelle traversante, les architectes ont creusé le volume pour y créer un jardin et ainsi conserver les jeux de transparence entre les deux voies situées à chaque extrémité du site. Tandis que la crèche prend place au rez-de-chaussée, entre le jardin et la rue, les logements se trouvent dans les étages. Desservis par une circulation extérieure, ils bénéficient également d’une terrasse partagée située au premier niveau de l’ensemble.
Ecouter le podcast
Voir le diaporama