Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
ConcoursLes candidatures pour la quatrième édition du festival international de court-métrage citoyen sont désormais ouvertes.
DR - via megacities-shortdocs.org
DR - via megacities-shortdocs.org
Lancer le diaporama en plein écran

Le MegaCities-ShortDocs est une initiative citoyenne portée par l’association éponyme qui cherche à sensibiliser les habitants des grandes villes mondiales au développement durable. Il s’agit d’un festival de court-métrage fait par et pour des citoyens, autour du thème des solutions durables pour les mégalopoles.

Ouvertes à tous les citoyens du monde, les candidatures doivent proposer des films de quatre minutes maximum, exposant un défi propre à une grande ville tel que les transports ou l’éducation par exemple, mais aussi des solutions et des alternatives durables à ces enjeux.

Les enregistrements de candidatures sont ouverts jusqu’au 15 juillet et les participants ont jusqu’au 31 juillet pour envoyer leur court-métrage sur la plate-forme dédiée.

Les lauréats seront projetés dans les plus grandes villes du monde

En octobre, les jurys présenteront les lauréats des huit catégories suivantes : Meilleur documentaire, Meilleur reportage, Meilleur réalisateur étudiant, Film du public, Meilleure initiative environnementale, Meilleure initiative sociale, Prix du Grand Paris et Prix « Start’UP Tech for Good ».

Enfin, les meilleurs courts-métrages seront projetés dans différentes mégalopoles telles que New-York, Tokyo ou encore Lagos.

Marie-lys de Saint Salvy
sur actu.archi
Revue de presse
Publication : "Habiter le monde" de Philippe Simay présente des lieux insolites qui invitent à repenser l'écologie
Les effets de l’urbanisation et du changement climatique convergent de manière dangereuse. Les villes sont fortement vulnérables aux changements climatiques et vont devoir s’adapter. Selon l’ONU, des centaines de millions de personnes dans les zones urbaines à travers le monde seront affectées par la hausse du niveau des mers, l’augmentation des précipitations, les inondations, les cyclones, les tempêtes plus fréquentes et plus fortes, les périodes de chaleur extrême et de refroidissement. Mais aussi les changements de vie en société comme le nouveau rapport au travail, à la société de loisirs, au bien-être, etc. Pourtant, à travers le monde, certaines villes déjà ont anticipé cette adaptation. Philippe Simay, dans son livre Habiter le monde (ARTE Editions), nous entraîne dans une épopée de l’habitat humain où l’homme a su s’approprier un espace pour y vivre en sécurité, en société et en harmonie avec l’environnement. « Car habiter c’est prendre soin du monde et de soi-même ».
Ecouter le podcast
Voir le diaporama