Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
ExpositionA l'occasion de la retrospective consacrée à Fernand Léger présentée prochainement au Centre Pompidou-Metz, l'Unité d'Habitation de Briey-en-forêt consacre une exposition sur les liens qui unissent l'architecte du lieu avec le peintre à partir du 20 mai.
Le Corbusier et Léger, Affiche de l'exposition - © Centre Pompidou-Metz
Le Corbusier et Léger, Affiche de l'exposition - © Centre Pompidou-Metz
Lancer le diaporama en plein écran

En dialogue avec la rétrospective Fernand Léger Le Beau est partout au Centre Pompidou-Metz, l’exposition Le Corbusier et Léger Visions polychromes, présentée au sein de l'Unité d'Habitation de Briey, invite à redécouvrir le bâtiment iconique de Le Corbusier situé à une quarantaine de kilomètre du musée.

L’exposition relie la pensée de l’architecte à celle du peintre, révélant leur longue amitié marquée par une célébration commune de la couleur. À travers un riche ensemble de documents d’archives – revues, films, photographies, correspondance, etc. – nombre de leurs projets liant architecture et peinture, parfois méconnus, y sont mis en lumière.

La rédaction tient à préciser que tout ou partie de cet article est extrait d'un communiqué de presse

Dans l'agenda
Du samedi 20 mai 2017 au dimanche 24 septembre 2017
Le Corbusier et Léger - Visions polychromes
Unité d'Habitation de Briey
1 Avenue du Docteur Pierre Giry, 54150 Briey-en-Forêt
A l'occasion de la retrospective consacrée à Fernand Léger présentée prochainement au Centre Pompidou-Metz, l'Unité d'Habitation de Briey-en-forêt consacre une exposition sur les liens qui unissent l'architecte du lieu avec le peintre.
sur actu.archi
Revue de presse
Publication : "Habiter le monde" de Philippe Simay présente des lieux insolites qui invitent à repenser l'écologie
Les effets de l’urbanisation et du changement climatique convergent de manière dangereuse. Les villes sont fortement vulnérables aux changements climatiques et vont devoir s’adapter. Selon l’ONU, des centaines de millions de personnes dans les zones urbaines à travers le monde seront affectées par la hausse du niveau des mers, l’augmentation des précipitations, les inondations, les cyclones, les tempêtes plus fréquentes et plus fortes, les périodes de chaleur extrême et de refroidissement. Mais aussi les changements de vie en société comme le nouveau rapport au travail, à la société de loisirs, au bien-être, etc. Pourtant, à travers le monde, certaines villes déjà ont anticipé cette adaptation. Philippe Simay, dans son livre Habiter le monde (ARTE Editions), nous entraîne dans une épopée de l’habitat humain où l’homme a su s’approprier un espace pour y vivre en sécurité, en société et en harmonie avec l’environnement. « Car habiter c’est prendre soin du monde et de soi-même ».
Ecouter le podcast
Voir le diaporama