Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
Appel à candidaturesLes candidatures sont ouvertes jusqu'au 9 juin dans le cadre d'une consultation qui porte sur le choix d'une équipe complète d'experts à même de concevoir le projet.
Vue aérienne de Londres - Photo : Cultura via Wikimedia Commons (CC-BY-SA-4.0)
Vue aérienne de Londres - Photo : Cultura via Wikimedia Commons (CC-BY-SA-4.0)
Lancer le diaporama en plein écran

A l’initiative du Barbican, du London Symphony Orchestra et de la Guildhall School of Music & Drama, le Centre proposera une salle de concert à l’ambition internationale, des espaces éducatifs, de formation, des espaces numériques. Ce sera un lieu d’accueil, de participation, de découverte et d’apprentissage, adapté à l’ère numérique. Ce nouveau bâtiment sera un signal fort d’engagement de la part de la ville de Londres pour la musique et la création musicale.

Le Centre de musique sera bâti à l’emplacement actuellement occupé par le Musée de Londres. Ce dernier sera déplacé vers un nouveau site à West Smithfield. L’idée, à terme, est bel et bien de proposer qu’un véritable cheminement artistique et culturel soit proposé, conduisant les visiteurs de la Tate Modern, via le Millennium Bridge et la Cathédrale Saint Paul jusqu’à ce nouveau Centre.

Cette consultation porte sur le choix d’une équipe complète d’experts. Les premières candidatures sont à remettre jusqu'au 9 juin 2017 à 12h (heure de Londres).

La rédaction tient à préciser que tout ou partie de cet article est extrait d'un communiqué de presse

sur actu.archi
Revue de presse
Publication : "Habiter le monde" de Philippe Simay présente des lieux insolites qui invitent à repenser l'écologie
Les effets de l’urbanisation et du changement climatique convergent de manière dangereuse. Les villes sont fortement vulnérables aux changements climatiques et vont devoir s’adapter. Selon l’ONU, des centaines de millions de personnes dans les zones urbaines à travers le monde seront affectées par la hausse du niveau des mers, l’augmentation des précipitations, les inondations, les cyclones, les tempêtes plus fréquentes et plus fortes, les périodes de chaleur extrême et de refroidissement. Mais aussi les changements de vie en société comme le nouveau rapport au travail, à la société de loisirs, au bien-être, etc. Pourtant, à travers le monde, certaines villes déjà ont anticipé cette adaptation. Philippe Simay, dans son livre Habiter le monde (ARTE Editions), nous entraîne dans une épopée de l’habitat humain où l’homme a su s’approprier un espace pour y vivre en sécurité, en société et en harmonie avec l’environnement. « Car habiter c’est prendre soin du monde et de soi-même ».
Ecouter le podcast
Voir le diaporama