Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
Vu à la téléLe 23 juin à 20h50, Arte diffusera un documentaire inédit sur Marie-Antoinette à l’occasion de la récente restauration du Hameau de la Reine.
Le Hameau de la Reine - Photo : Didier Saulnier
Le Hameau de la Reine - Photo : Didier Saulnier
Lancer le diaporama en plein écran

Le documentaire d’Arte, « Le Versailles secret de Marie-Antoinette » diffusé mardi 23 juin à 20h50 et disponible en replay pendant 30 jours, retrace la vie de Marie-Antoinette à l’occasion de l’ouverture du Hameau de la reine au public.

Réalisé par Sylvie Faivelay et Mark Daniels, le documentaire fait le double récit de l’avancée des travaux et de la vie de la Reine depuis son arrivée à Versailles. Impopulaire à la cour, elle a su trouver dans le domaine du Trianon un havre de paix dans lequel elle s’est fait bâtir un hameau. Il s’agit d’une douzaine de maisons aux apparences rustiques mais dont les intérieurs luxueux ont été décorés par Marie-Antoinette elle-même.

La restauration s’est concentrée sur l’édifice principal du hameau, la maison de la Reine. Le chantier lancé en 2015 avait pour but de rénover les charpentes, les sols ainsi que les menuiseries et les peintures. Un ouvrage réalisé par un ensemble d’artisans qui ont veillé à respecter le bâtiment d’origine et à rendre l’édifice tel qu’il est décrit dans les mémoires des premiers travaux de la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe.

Le Hameau de la Reine - Photo : Didier Saulnier

Une oeuvre architecturale en marge du château de Versailles

Si le hameau n’a été que très peu occupé par la reine, celui-ci se présente comme un témoin de ses états d’âme. C’est pourquoi ce documentaire se donne pour défi de révéler dans un récit romanesque l’intimité de Marie-Antoinette en parallèle de la restauration de son oeuvre architecturale en marge du château de Versailles.

En deuxième partie soirée, Arte proposera un documentaire inédit sur « Le mobilier de Versailles : Du Roi-Soleil à la Révolution » qui révélera les pièces d’orfèvrerie, d’ébénisterie ou encore d’horlogerie du palais.

Marie-lys de Saint Salvy
sur actu.archi
Revue de presse
Publication : "Habiter le monde" de Philippe Simay présente des lieux insolites qui invitent à repenser l'écologie
Les effets de l’urbanisation et du changement climatique convergent de manière dangereuse. Les villes sont fortement vulnérables aux changements climatiques et vont devoir s’adapter. Selon l’ONU, des centaines de millions de personnes dans les zones urbaines à travers le monde seront affectées par la hausse du niveau des mers, l’augmentation des précipitations, les inondations, les cyclones, les tempêtes plus fréquentes et plus fortes, les périodes de chaleur extrême et de refroidissement. Mais aussi les changements de vie en société comme le nouveau rapport au travail, à la société de loisirs, au bien-être, etc. Pourtant, à travers le monde, certaines villes déjà ont anticipé cette adaptation. Philippe Simay, dans son livre Habiter le monde (ARTE Editions), nous entraîne dans une épopée de l’habitat humain où l’homme a su s’approprier un espace pour y vivre en sécurité, en société et en harmonie avec l’environnement. « Car habiter c’est prendre soin du monde et de soi-même ».
Ecouter le podcast
Voir le diaporama