Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
ÉvénementInitialement prévue à la mi-juin, l'ouverture au public de la Bourse de Commerce, restaurée et repensée par le japonais Tadao Ando pour accueillir les collections de François Pinault, est reportée au 23 janvier 2021. Une nouvelle étape de vie pour ce bâtiment emblématique du cœur de Paris, dont l'histoire débute au XVIe siècle.
Photo Maxime Tétard / Courtesy Bourse de Commerce – Pinault Collection © Tadao Ando Architect & Associates, NeM / Niney & Marca Architectes, Agence Pierre-Antoine Gatier, Setec Bâtiment
Photo Maxime Tétard / Courtesy Bourse de Commerce – Pinault Collection © Tadao Ando Architect & Associates, NeM / Niney & Marca Architectes, Agence Pierre-Antoine Gatier, Setec Bâtiment
Lancer le diaporama en plein écran

La fin du chantier de la Bourse du Commerce - François Pinault Collection, à Paris approche à grand pas. Son ouverture au public, initialement prévue pour le week-end des 13 et 14 juin 2020, est reportée au 23 janvier 2021, faisant suite à une «dure année 2020 que traversent notre pays et le monde», a annoncé François Pinault, jeudi 8 octobre par voie de communiqué de presse*. Et l'homme d'affaires de poursuivre :

«Je me réjouis que l’ouverture de la Bourse de Commerce contribue à la renaissance de la vie culturelle à Paris.»

Un édifice porteur d'histoire

Démarré en juin 2017, le chantier visait à établir un dialogue entre patrimoine et création contemporaine dans un édifice dont l’enveloppe témoigne de quatre siècles d’histoire.

L'édifice associe ainsi la première colonne isolée de Paris, construite au XVIe siècle, les vestiges d’une Halle au blé circulaire édifiée par l’architecte Le Camus de Mézières au XVIIIe siècle, la première coupole en fer et fonte de grande portée conçue par l’architecte François-Joseph Bélanger et l’ingénieur François Brunet en 1812 ou encore sa recomposition en 1889 en Bourse de Commerce par l’architecte Henri Blondel. Selon Pierre-Antoine Gatier, architecte en chef des Monuments historiques et maître d’œuvre,

“L’édifice ne constitue pas une simple superposition de ces strates historiques, mais plutôt une fusion des époques.”

Un chantier ambitieux

Une nouvelle étape de vie du bâtiment s’ouvre désormais avec l’intervention de Tadao Ando, Lucie Niney et Thibault Marca de l’agence NeM architectes, l'agence Pierre-Antoine Gatier et Setec Bâtiment.

Les objectifs fixés sont multiples : imaginer un parcours d’exposition cohérent avec la structure de l’édifice, restaurer et révéler les différentes étapes de vie du bâtiment tout en insufflant une touche contemporaine à l’ensemble pour ainsi répondre aux exigences de modernité du projet.

Photo Maxime Tétard / Courtesy Bourse de Commerce – Pinault Collection © Tadao Ando Architect & Associates, NeM / Niney & Marca Architectes, Agence Pierre-Antoine Gatier, Setec Bâtiment

Par la restauration de nombreux éléments historiques, les façades intérieures, verrières et peintures du bâtiment sont désormais mises en lumière.

Par la création d’un ouvrage architectural de forme circulaire et l’apport d’un cylindre en béton disposé dans la rotonde, les espaces sont repensés pour laisser libre circulation aux visiteurs et découvrir depuis l’auditorium de 284 places en sous-sol jusqu’aux espaces d’accueil, de médiations et des sept galeries d’expositions, les trois niveaux du monument.

Cercle et lumière

Ici, on retrouve particulièrement la signature de l’architecte dans le rapport qu’il entretient à la lumière, mais aussi au cercle, corps géométrique simple qu’il matérialise à travers un cylindre de béton - qui fera l’objet de réflexions et corrections par le duo NeM - et qui selon les mots de l’historien de l’architecture Yann Nussaume, relie « la terre et le ciel, centripète et centrifuge, évocation de l’éternité, transcendant ainsi la Bourse de Commerce et l’ancre au cœur de la ville. »

Dôme de verre, cylindre ouvert et disque du promenoir, les traits essentiels de cette architecture revisitée composent ainsi une scénographie circulaire invitant le visiteur à une rencontre avec les œuvres et artistes au cœur d’un patrimoine qui bientôt, reprendra vie.

À venir pour la fin du chantier

Si le chantier devait prendre fin dans le courant du mois de février, c’était ensuite à l’aménagement des abords de l’édifice et les travaux de scénographie que devait procéder la Ville de Paris pour une ouverture du musée au public, initialement prévue le week-end du 13 juin 2020*. Retardés par la crise sanitaire, ils ont finalement repris leur cours cet été pour une ouverture des espaces prévue le 21 janvier 2021.

La Pinault collection à découvrir regroupe près de 5000 œuvres de 380 artistes. Elle est constituée de peintures, de sculptures, de vidéos, de photographies, d’œuvres sonores, d’installations et de performances des années 1960 à nos jours.

Photo Maxime Tétard / Courtesy Bourse de Commerce – Pinault Collection © Tadao Ando Architect & Associates, NeM / Niney & Marca Architectes, Agence Pierre-Antoine Gatier, Setec Bâtiment

En parallèle ouvrira le restaurant - café la Halle aux Grains, tenu par les chefs aveyronnais Michel et Sébastien Bras et situé au 3e niveau de la Bourse de Commerce. L’aménagement du restaurant comme la conception de l’ameublement intérieur de la Bourse du Commerce ont été confiés à Ronan et Erwan Bouroullec, avec l’agence NeM architectes.

* L'article paru le 15 janvier 2020 a été modifié suite à l'annonce, une première fois le 18 mars puis le 17 avril 2020 et enfin le 8 octobre par François Pinault, du report de l'ouverture de la Bourse de Commerce. Initialement prévue le week-end des 13 et 14 juin, elle devrait se tenir le 23 janvier 2021.

Marie Crabié