Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
Vu du webPierre Brault est designer et artiste plasticien. Loin de son studio pendant le confinement, il imagine des oeuvres évolutives et colorées à l'échelle de la ville, que chacun pourrait apercevoir depuis la rue, son balcon ou sa fenêtre. Explications.
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Lancer le diaporama en plein écran

Depuis son appartement parisien, le designer et plasticien Pierre Brault profite du printemps 2020 pour expérimenter. À défaut de pouvoir se rendre à son studio situé à Suresnes, c'est depuis son ordinateur qu'il créé et imagine des projets à l’échelle urbaine qui n'en sont pour l'instant, qu'à l'état de visualisation 3D.

« Je souhaitais intégrer mes créations dans la ville depuis quelques temps, avec l’idée de transmettre des messages optimistes et colorés, commente-t-il, et puis lorsque le confinement est tombé j’ai décidé de réadapter ces messages pour coller à l’actualité et diffuser quelque chose de positif susceptible de toucher les gens et de faire écho à leur quotidien. »

Intitulée Slow Life [ en anglais "vie lente" ], sa première œuvre publiée sur ses réseaux sociaux s’inspire des villes qui, partout dans le monde, tournent au ralenti, alors que le printemps s'y installe doucement. « Mes créations sont pensées pour évoluer au fil de la journée, selon le mouvement de rotation du soleil. C’était une manière pour moi de garder la ville éveillée et de revenir à un rythme plus proche de la nature. »

À partir du principe de l’anamorphose, l’artiste imagine ainsi des installations qui seraient visibles dans l'espace public, réalisées à partir de lettres en Plexiglas colorées dont les ombres, par réfraction, viennent formuler un message sur le mur attenant. « Ce sont des œuvres qui invitent à lever la tête, et à faire une pause dans nos quotidiens effrénés », abonde l’artiste. 

Après la publication de plusieurs créations typographiques, l’artiste souhaite finalement revenir à « quelque chose de plus figuratif » cette fois-ci à partir de formes fleuries aboutissant à l'œuvre Golden Flowers. « On est tous un peu passés à côté de notre printemps, constate-t-il, les fleurs ont cette capacité à égayer n’importe quel lieu, c’est très positif, très contemplatif. »

Golden Flowers © Pierre Brault

Davantage habitué à « s'enfermer dans les maquettes en studio », Pierre Brault souhaite désormais intégrer une dimension plus humaine à ses créations, « dans lesquelles les gens se projettent plus, et dont ils sont d'ailleurs beaucoup plus friands » selon lui. Ce qui expliquerait peut être les 10 000 followers gagnés en un mois, un « point positif » pour l'artiste qui a, par ailleurs, vu nombre de ses projets tomber à l'eau à l'heure du confinement. 

“Je n'ai pas la prétention de donner des leçons aux gens, mais si l'art peut procurer ne serait-ce qu'une émotion, et sortir la personne de son quotidien pour un instant, c'est déjà très bien.”

Pierre Brault dans son studio © Pierre Brault

Contacté par plusieurs institutions à la suite de la publication de ses visualisations 3D sur les réseaux sociaux, il espère aujourd’hui pouvoir mettre en œuvre plusieurs de ces créations à diverses échelles : « Il y a un rapport à la vie et au cycle qui pourrait éventuellement être reproduit, notamment dans des institutions types hôpitaux qui, à la découverte de mon travail, m'ont fait parvenir des messages très positifs ces dernières semaines. »

Plus de projets à retrouver sur le site internet de Pierre Brault

Légendes des images

- Images 1 à 5 : Golden Flowers © Pierre Brault
- Images 6 à 11 : Slow Life © Pierre Brault
- Images 12 et 13 : Smile © Pierre Brault
- Images 15 et 16 : Hope © Pierre Brault
- Images 16 et 17 : Love © Pierre Brault
- Image 18 : Pierre Brault dans son studio © Pierre Brault
- Images 19 et 20 : Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Marie Crabié
Diaporama
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
Stay Home, Stay Safe © Pierre Brault
En lien
sur images.archi
Diaporama
Superposition
Ecole Maternelle « Les Calades » à Saint-Gilles | NAS architecture
À Saint-Gilles, en Camargue, l’agence NAS architecture mène le projet de réhabilitation et d’extension de l’école primaire « Les Calades ». Pour cette opération qui s’est déroulée en site occupé, les architectes ont pris le parti d’implanter le nouveau volume en toiture pour ne pas encombrer la cour de récréation. Présent en structure et en façade, le bois choisi pour sa rapidité de mise en oeuvre, sa propreté et son caractère bio-sourcé, fabrique la nouvelle identité du bâtiment. À travers cette réalisation, les concepteurs relèvent le défi de la réhabilitation en imaginant une architecture complémentaire qui créer une nouvelle image tout en respectant les traces de l’existant.
Ecouter le podcast
Voir le diaporama