Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
ExpositionDu 24 avril au 4 mai, la Galerie du Crous située dans le VIème arrondissement de Paris accueille l'exposition Brut par Capucine Balay et Claire Berree, récemment diplômées de l'École Spéciale d'Architecture. Leurs travaux révèlent une réflexion sensible portée autour de l'architecture dans son rapport avec la nature et le temps.
L'exposition BRUT est présentée à la Galerie du CROUS du 25 avril au 4 mai - Crédit : Capucine Balay, Claire Berree via DP Galerie du CROUS
L'exposition BRUT est présentée à la Galerie du CROUS du 25 avril au 4 mai - Crédit : Capucine Balay, Claire Berree via DP Galerie du CROUS
Lancer le diaporama en plein écran

À compter du 24 avril et jusqu’au 4 mai, la Galerie du CROUS de Paris présente l’exposition Brut par Capucine Balay et Claire Berres, toutes deux diplômées de l’École Spéciale d’Architecture.

L’événement regroupe de nombreux travaux menés par les deux artistes autour de l’architecture, à travers une série de pièces graphiques et de maquettes aux échelles variées.

L’architecture, la nature et le temps

Leurs réalisations découlent d’un intérêt porté sur le rapport de l'architecture au temps, sur son dialogue avec l’histoire et sur la mise en place de cadrages et de contrastes entre ombre et lumière.

Capucine Balay et Claire Berres pensent constamment l'architecture à travers les mécanismes présents dans la nature, où l’habitat et le lieu spirituel sont inspirés de grands principes japonais.

Elle mènent, en parallèle, une réflexion autour des lieux laissés à l’abandon et la conception d’une architecture qui évolue avec la dégradation de son site.

L’érosion de la matière

À l'image des travaux réalisés et exposés autour de l’érosion des falaises en Pays de Caux, dont l'enjeu était de non pas lutter contre le recul de la falaise, mais d’en laisser une trace.

Etretat 2020, Projection, 75 x 205 cm, 2017 - Etretat 2070, Projection, 75 x 205 cm, 2017 - Crédit : Capucine Balay, Claire Berree via DP Galerie du CROUS

Inspirées par les bunkers présents le long de la côte désormais marqueurs du retrait, elles proposent une réflexion autour de la dégradation de la roche des falaises au fil du temps qui se font les repères visuels et temporel de leur recul. 

L'espace d'exposition

La Galerie d’art du Crous de Paris entend promouvoir le travail de jeunes artistes, étudiants ou récemment diplômés issus des écoles nationales supérieures d’art ou d’universités.

Après sélection par un jury composé de professionnels du monde de l'art contemporain, les exposants profitent de cet espace pour se confronter au regard de la critique et du public.

La Galerie accueillera une seconde exposition d'architecture dès le 9 mai, intitulée La possibilité d’un relief par Sirine Ammar. Elle s'articule autour de photographies d’architectures vernaculaires, de territoires urbains en transition, d’abris et de mobiliers temporaires inspirées par des villes comme Athènes et Tunis.

La rédaction tient à préciser que tout ou partie de cet article est extrait d'un communiqué de presse

Dans l'agenda
Du mercredi 24 avril 2019 au samedi 4 mai 2019
Exposition : Brut
Galerie du Crous de Paris
39 Avenue Georges Bernanos, 75005 Paris
Du 24 avril au 4 mai, la Galerie du CROUS située dans le VIème arrondissement de Paris accueille l'exposition Brut par Capucine Balay et Claire Berree, récemment diplômées de l’École Spéciale d’Architecture. Leurs travaux révèlent une réflexion sensible portée autour de l'architecture dans son rapport avec la nature et le temps.