Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
ExpositionLe 9 septembre 2019, débutait l'exposition itinérante Franchir la Berge accueillie, pour sa dernière étape, par le CAUE Rhône Métropole à Lyon. Elle met en perspective l'élément "eau" dans les projets d'architecture, considéré non plus comme une simple contrainte mais comme un atout, un matériau ou un territoire.
Expo 02, Morat, Architectures Jean Nouvel & GIMM Architekten, 2002 © Philippe Ruault via DP
Expo 02, Morat, Architectures Jean Nouvel & GIMM Architekten, 2002 © Philippe Ruault via DP
Lancer le diaporama en plein écran

Après Annecy, Aix-les-Bains et Grenoble, l’exposition Franchir la Berge s’installe désormais à Lyon au CAUE Rhône Métropole du 9 septembre au 21 décembre 2019.

L’événement interroge les notions de limite, de seuil, de ligne et de frontière entre le solide et le liquide, le ferme et le mou, le territoire et l’eau.

Architecture et eau, une relation féconde

À travers 40 projets qui s’étalent dans le temps des années 1930 jusqu'à imaginer notre futur en 2030, l’exposition explore différentes postures - contempler, tutoyer, chevaucher, investir - et invite à découvrir une géographie de la relation entre architecture et eau.

Elle permet ainsi de comprendre comment la question de la relation à l'eau a inspiré les architectes et les acteurs du territoire, de la formation de nos villes jusqu'à nos jours, comme l'explique le CAUE Rhône Métropole :

“Qu'elle s'établisse en belvédère, se rapproche jusqu'à tutoyer la berge, franchisse la ligne du rivage ou aspire à se laisser glisser sur les flots, l'architecture a instauré au fil du temps une relation féconde à l’eau.”

Sur les rives du Rhône, une observation plus urbaine

Références iconiques, réalisations et projets prospectifs composent l’exposition désormais complétée par un volet imaginé et construit par le CAUE Rhône Métropole pour illustrer la relation du territoire Rhodanien à ses cours d'eau par une observation plus urbaine.

Centre des Congrès à Annecy, 2012 - Arch. Snøhetta et Atelier Wolff © Moka-Studio

Ce sont par exemple la façade de l'Hôtel-Dieu et le Pont au change à Lyon qui font l'objet d'une explication dans le parcours d'exposition, ou encore la base de loisirs de Miribel Jonage qui constitue une autre approche territoriale mariant aménagement urbain et hydraulique dans la région.

Dans le cadre de cet événement, différentes activités sont proposées au public dont de nombreuses conférences qui devraient rythmer le dernier mois de l'exposition, en décembre 2019.

La rédaction tient à préciser que tout ou partie de cet article est extrait d'un communiqué de presse

Marie Crabié
Dans l'agenda
Du lundi 9 septembre 2019 au samedi 21 décembre 2019
Exposition « Franchir la berge »
CAUE Rhône Métropole
6bis Quai Saint-Vincent, 69001 Lyon
Le 9 septembre 2019, débutait l’exposition itinérante Franchir la Berge accueillie, pour sa dernière étape, par le CAUE Rhône Métropole à Lyon. Elle met en perspective l'élément "eau" dans les projets d’architecture, considérée non plus comme une simple contrainte mais comme un atout, un matériau ou un territoire.
sur images.archi
Diaporama
Au cœur de la capitale
Logements à Paris | ChartierDalix
En plein cœur du 11ème arrondissement de Paris, l’agence ChartierDalix livre un bâtiment de logement. Pour ce projet situé sur une parcelle traversante, les architectes ont creusé le volume pour y créer un jardin et ainsi conserver les jeux de transparence entre les deux voies situées à chaque extrémité du site. Tandis que la crèche prend place au rez-de-chaussée, entre le jardin et la rue, les logements se trouvent dans les étages. Desservis par une circulation extérieure, ils bénéficient également d’une terrasse partagée située au premier niveau de l’ensemble.
Ecouter le podcast
Voir le diaporama