Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
ExpositionDu 8 octobre au 24 décembre 2019, La Galerie par tema.archi convie Desplans à présenter une dizaine de productions graphiques d'architectes, prémices abstraits et stylisés d'un projet, d'une réflexion ou d'un rêve de construction à travers des tirages signés en éditions limitées. Récit.
Fasad Stadsbiblioteket - Arch. Erik Gunnar Asplund © Desplans
Fasad Stadsbiblioteket - Arch. Erik Gunnar Asplund © Desplans
Lancer le diaporama en plein écran

Du 8 octobre au 24 décembre 2019, La Galerie par tema.archi (15, rue Alasseur, Paris 15e) présente l'exposition « Œuvres » en collaboration avec l'éditeur et galeriste Desplans. Une invitation à la découverte de l'esthétique des dessins et plans d'architectes qui préfigurent une construction.

À l'origine, un constat

L’histoire de Desplans débute sur un constat : les architectes passent une bonne partie de leur temps à dessiner, et ces esquisses finissent très souvent dans l’oubli. Pourquoi alors, ne pas les faire découvrir au grand public ?

La question s'est posée dans la tête de deux amis de longue date, amateurs d'architecture.

Sky villa - Arch. WAR © Desplans

Guillaume Dubois est ingénieur de formation avant de se reconvertir dans l’architecture. « J’avais une petite appréhension avant d’intégrer la profession » se rappelle-t-il, « de l’extérieur, les architectes peuvent renvoyer l'image d'une forme d'intelligence difficilement compréhensible notamment parce qu'ils racontent peu toute la partie intellectuelle et théorique de leur métier ».

Extérieure à la profession, Albane Cartier-Bresson vient elle du marketing. Par sa formation, elle porte un autre regard sur l’architecture loin de l'affect que certains architectes portent sur leur travail : « dès le départ notre idée était de révéler l’aspect créatif du métier en donnant une seconde vie aux productions graphiques issues du processus de conception » précise-t-elle.

Ensemble, ils imaginent Desplans dès 2015, comme un éditeur de dessins d’architecture à exposer et à vendre.

L’architecture à grande échelle

Basés à Stockholm et Paris, ils développent rapidement une clientèle internationale grâce aux réseaux sociaux. « Depuis notre site internet on a rapidement eu des commandes un peu partout dans le monde » relate Guillaume, « en parallèle, on a aussi mis en place un certain nombre de partenariats avec des revendeurs. »

Casa Plano - Arch. Bruno Canepa © Desplans

Présent notamment en Corée du Sud, aux États-Unis, en Angleterre, au Danemark et en Suède, le duo Desplans investi des lieux qui l'inspire, qu’il s’agisse d’un showroom, d’une école d’architecture, d’une maison de ventes aux enchères ou d’un "flagship".

En 4 ans d'activité, Desplans compte pas moins de 200 œuvres éditées, bien qu'elles ne soient pas toutes disponibles à la vente. « À côté de ce qu’on fait sur les réseaux sociaux, on a aussi mis en place des projets de décoration avec des clients d’entreprises comme des hôtels ou des bureaux » précise Albane.

Poser un regard sur l’architecture

Du plan technique à la création sensible et abstraite, Desplans regroupe des photographies, collages, esquisses d’archives ou encore réalisations utopiques que se plaisent à imaginer certains architectes. « La production d’imagerie est très variée » confirme la jeune femme, « on essaye vraiment de mixer les temporalités et les styles graphiques ».

ELEVATION CA D'OMBRE - Arch. In Praise of Shadows © Desplans

Loin de l'idée de cataloguer le dessins d’architecture, le duo préfère poser un regard sur ces productions. « Sur beaucoup de sites internet, on est abreuvés de projets et de photos de bâtiment sans ligne directrice » songe Guillaume,

« notre démarche consiste plutôt à apporter une vision de l’architecture par une sélection d'œuvres cohérente. »

Une porte d’entrée à l’architecture

Non par la réalité construite mais plutôt par la conception graphique, les œuvres de Desplans constituent ainsi une nouvelle porte d’entrée à l’architecture pour le grand public. « Par la vente de ces dessins que l’on estime, on leur donne une valeur artistique » commente Albane.

A Marked City - Arch. OMMX © Desplans

L’ambition est aussi didactique : derrière chaque œuvre, on retrouve un rapide descriptif du travail de l’architecte et une explication du contexte dans lequel elle a été réalisée. Une mise en perspective du processus de production d'un ouvrage rarement montré dans les événements d'architecture selon le duo, et de conclure « finalement tout ça s’inscrit dans notre envie de montrer l’architecture autrement ».

Marie Crabié
Dans l'agenda
Du mardi 8 octobre 2019 au mardi 24 décembre 2019
Exposition « Œuvres »
La Galerie, par tema.archi
15, rue Alasseur, 75015 Paris
Du 8 octobre au 24 décembre 2019, La Galerie par tema.archi convie Desplans à présenter une dizaine de productions graphiques d'architectes, prémices abstraits et stylisés d’un projet, d’une réflexion ou d’un rêve de construction à travers des tirages signés en éditions limitées.
sur images.archi
Diaporama
Superposition
Ecole Maternelle « Les Calades » à Saint-Gilles | NAS architecture
À Saint-Gilles, en Camargue, l’agence NAS architecture mène le projet de réhabilitation et d’extension de l’école primaire « Les Calades ». Pour cette opération qui s’est déroulée en site occupé, les architectes ont pris le parti d’implanter le nouveau volume en toiture pour ne pas encombrer la cour de récréation. Présent en structure et en façade, le bois choisi pour sa rapidité de mise en oeuvre, sa propreté et son caractère bio-sourcé, fabrique la nouvelle identité du bâtiment. À travers cette réalisation, les concepteurs relèvent le défi de la réhabilitation en imaginant une architecture complémentaire qui créer une nouvelle image tout en respectant les traces de l’existant.
Ecouter le podcast
Voir le diaporama