Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
PrixL’association AMO lançait son prix d’architecture le 26 mai, jour d’élection européenne. Une 2ème édition qui voit entrer la Belgique dans la course et viendra récompenser la meilleure collaboration transfrontalière franco-belge. Les candidatures sont à déposer avant le 26 juillet.
Affiche du concours AMO édition 2019 © AMO, Tous droits réservés
Affiche du concours AMO édition 2019 © AMO, Tous droits réservés
Lancer le diaporama en plein écran

Le 26 mai 2019, jour d’élections européennes, l’association AMO (Architecture et Maîtres d’Ouvrage) lançait l'édition 2019 de son prix d’architecture en France et en Belgique.

L’ambition ? Valoriser de nouvelles façons de construire l’Europe et redonner de la perspective à la scène architecture européenne.

Une nouvelle édition enrichie

Cette nouvelle édition du prix AMO poursuit son ambition en confirmant les 5 catégories transversales lancées en 2018, complétées cette année par le tout nouveau Prix TransEuropArchi.

Celui-ci récompensera la meilleure collaboration transfrontalière franco‑belge ayant donné naissance à un ambitieux projet et affirmant une éthique architecturale commune aux maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrage.

Lauréat 2018 - Transformation de l’Entrepôt Seegmuller, Strasbourg (67). Georges Heintz & 
Anne-Sophie Kehr (architectes) pour Icade Promotion. © AMO, Tous droits réservés

Six Prix seront décernés et couronnés par un Grand Prix : Prix de la mise en œuvre la plus audacieuse, Prix de la typologie la plus créative, Prix du lieu le mieux productif, Prix de la plus belle métamorphose, Prix du meilleur catalyseur urbain et Prix TransEuropArchi.

Un prix transfrontalier

Composé d’architectes, de maîtres d’ouvrage, d’industriels et de représentants du Ministère de la culture et du Centre Wallonie Bruxelles Paris, le jury du prix AMO salue des projets immobiliers qui anticipent les nouveaux modes de vivre, de travailler, de se déplacer et de consommer, mais aussi de financer et construire la ville.

La Belgique affiche une étonnante qualité architecturale. Certains parlent d’une nouvelle architecture « made in Belgium », à l’approche radicale et poétique, où la métamorphose post-industrielle transforme des patrimoines oubliés en jalons pour l’avenir.

Lauréat 2018 - Résidence universitaire Jourdan Chris Marker, Paris 14e. Éric Lapierre Expérience pour RATP et Logis Transports. © Filip Dujardin

Ce plat pays se révèle être une source d’inspiration pour construire et reconstruire les paysages urbains et périphériques, quand les villes ne sont pas que des métropoles, là où les potentiels de réinvention sont innombrables. Les candidatures sont à déposer avant le 26 juillet.

La rédaction tient à préciser que tout ou partie de cet article est extrait d'un communiqué de presse

Marie Crabié
sur images.archi
Diaporama
Espaces et transparence
Siège social au*m à Lyon | au*m architectes
À Lyon, l'agence d'architectes au*m Pierre Minassian conçoit son propre siège social, un immeuble de bureaux contemporain en béton brut à l'image de l'approche architecturale de son équipe. Un projet qui démarre lors de la découverte d'une friche urbaine laissée à l'abandon, un lieu de réflexion urbaine sensible et représentatif des enjeux de revalorisation des périphéries de villes actuelles. Les architectes ont ainsi projeté le bâtiment, par sa structure et sa transparence, en tant que signal dans la ville, l'aboutissement d'une forme génératrice d'espaces et d'usages.
Ecouter le podcast
Voir le diaporama