Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
EvénementL'exposition des lauréats 2016 des Albums des jeunes architectes et paysagistes (AJAP), présentée le mois dernier à la Cité de l'Architecture à Paris, prend désormais la direction de Nancy, jusqu'au 26 mai.
Exposition AJAP à Nancy jusqu'au 26 mai 2017
Exposition AJAP à Nancy jusqu'au 26 mai 2017
Lancer le diaporama en plein écran

La prestigieuse distinction biennale qui récompense les talents émergents de l'architecture et du paysagisme français, donne traditionnellement lieu à une non moins prestigieuse exposition. Après la Cité de l'Architecture et du Patrimoine à Paris, l'événement prend place pour quelques semaines à l'école d'architecture de Nancy, avant d'entamer un voyage à travers la France.

A l'occasion du vernissage de l'exposition mercredi 10 mai, quelques uns des lauréats seront invités à présenter leur travail dans le cadre d'une suite de "conférences en format court", parmi lesquels : Yann Caclin (ABC Studio, Nancy), Gaspard Pinta (scénographe, Paris), Guillaume Ramillien (gRamillien, Paris), Anne-Cécile Jacquot (Paysagiste Omnibus, Metz), et Jean-Aimé Shu (Soja Architecture, Paris).

Dans l'agenda
Mercredi 10 mai 2017 à 18h00
Vernissage de l'exposition AJAP 2016
Ecole d'Architecture de Nancy
2, rue Bastien Lepage, 54000 Nancy
A l'occasion du vernissage de l'exposition AJAP 2016, quelques uns des lauréats seront invités à présenter leur travail dans le cadre d'une suite de "conférences en format court", parmi lesquels : Yann Caclin (ABC Studio, Nancy), Gaspard Pinta (scénographe, Paris), Guillaume Ramillien (gRamillien, Paris), Anne-Cécile Jacquot (Paysagiste Omnibus, Metz), et Jean-Aimé Shu (Soja Architecture, Paris).
sur actu.archi
Revue de presse
Publication : "Habiter le monde" de Philippe Simay présente des lieux insolites qui invitent à repenser l'écologie
Les effets de l’urbanisation et du changement climatique convergent de manière dangereuse. Les villes sont fortement vulnérables aux changements climatiques et vont devoir s’adapter. Selon l’ONU, des centaines de millions de personnes dans les zones urbaines à travers le monde seront affectées par la hausse du niveau des mers, l’augmentation des précipitations, les inondations, les cyclones, les tempêtes plus fréquentes et plus fortes, les périodes de chaleur extrême et de refroidissement. Mais aussi les changements de vie en société comme le nouveau rapport au travail, à la société de loisirs, au bien-être, etc. Pourtant, à travers le monde, certaines villes déjà ont anticipé cette adaptation. Philippe Simay, dans son livre Habiter le monde (ARTE Editions), nous entraîne dans une épopée de l’habitat humain où l’homme a su s’approprier un espace pour y vivre en sécurité, en société et en harmonie avec l’environnement. « Car habiter c’est prendre soin du monde et de soi-même ».
Ecouter le podcast
Voir le diaporama