Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
ÉvénementÀ l'occasion de l'anniversaire des 75 ans de la libération de Paris le 25 août, le Musée de la Libération de Paris - Musée du Général Leclerc - Musée Jean Moulin ouvre ses portes dans un nouveau lieu, une ancienne barrière d'octroi de Claude-Nicolas Ledoux réhabilitée sur la place Denfert Rochereau.
Place Denfert-Rochereau, le musée de la Libération de Paris - musée du général Leclerc - musée Jean Moulin © Ch. Batard, Agence Artene
Place Denfert-Rochereau, le musée de la Libération de Paris - musée du général Leclerc - musée Jean Moulin © Ch. Batard, Agence Artene
Lancer le diaporama en plein écran

Le 25 août 1944, Paris est libérée. L’insurrection des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) et l’appui de la 2e division blindée du général Leclerc achèvent le conflit mené pendant plus de 4 ans contre les forces allemandes. L’ennemi chassé, le drapeau français est hissé sur la tour Eiffel le jour-même, à 12h50.

75 ans plus tard, le Musée de la Libération de Paris - Musée du Général Leclerc - Musée Jean Moulin déménage et ouvre ses portes le 25 août 2019 au cœur des pavillons Ledoux et dans le bâtiment adjacent du XIXe siècle, sur la place Denfert Rochereau.

Raconter la guerre à travers ceux qui l’ont vécue

Dans ce lieu symbolique, le parcours d’exposition a été repensé de manière pédagogique et chronologique, depuis les tensions politiques héritées du premier conflit mondial, aux périodes de guerre, d’occupation et enfin de résistance qui secouent la France jusqu’en août 1944, le temps de la libération.

Lettres anciennes, vidéos, photos, objets et témoignages se dévoilent à travers une scénographie sobre et lisible qui raconte la grande Histoire à travers les hommes et les femmes qui l’ont faite.

Un bâti historique à découvrir 100 marches sous terre

Suite et fin de la visite 20 mètres sous terre où se trouvait le poste de commandement du colonel Rol-Tanguy et de son état-major pendant la semaine décisive de la libération de Paris.

Désormais ouvert au public, l'espace a nécessité d'intenses travaux de rénovation pour le restituer au plus près de son état initial, en 1944. L’architecte Christophe Batard, de l'agence Artene en charge du projet se souvient :

« Notre première visite du poste de commandement s’est faite à la lampe frontale, l’accès y était difficile et les murs étaient entièrement tagués. »

L’objectif est alors de rendre accessible ce patrimoine, de le sécuriser et d’en retranscrire toute l’authenticité pour, comme l'exprime la directrice du musée Sylvie Zaidman « faire découvrir et réfléchir sur cette histoire si proche de nous ». 

Un défi architectural

Le musée s'inscrit dans l'un des deux pavillons de la place Denfert Rochereau conçus par l’architecte Claude-Nicolas Ledoux en 1787, et classés au titre des Monuments Historiques en 1907, et dans un ancien laboratoire d’essai des matériaux adjacent construit à la fin du XIXè siècle.

Pour l’agence Artene, l’opération a consisté à restaurer, réhabiliter et restructurer l’ensemble du bâti pour l’adapter à un nouvel usage, celui d’un espace d’exposition.

L'objectif est alors de réaménager les circulations en fonction des axes historiques de composition, de préserver et de mettre en valeur le bâti historique ainsi que de fluidifier les circulations tout en apportant de la lumière à l’ensemble, pas moins de 2 500 m² ouverts au public. Pour le découvrir, il faudra s'y rendre du mardi au dimanche de 10h à 18h, entrée gratuite.

Légendes des images

- Vue de la façade du pavillon Ouest © Pierre Antoine
- Place Denfert-Rochereau, vue sur le musée © Pierre Antoine
- Le poste de commandement du Colonel Rol-Tanguy © Pierre Antoine
- Le poste de Commandement du colonel Rol-Tanguy © Pierre Antoine
- Verrière de l’atrium « Paris Libéré » © Pierre Antoine
- © Pierre Antoine
- Boîte de pastels de Jean Moulin, don Escoffier-Dubois © Lyliane Degrâces-Khoshpanjeh / musée de la Libération de Paris - musée du général Leclerc - musée Jean Moulin (Paris Musées)
- Robe tricolore décorée avec des monuments parisiens, 26 août 1944 © Julien Vidal / musée de la Libération de Paris - musée du général Leclerc - musée Jean Moulin (Paris Musées) / Roger Viollet
- Canne du général Leclerc de Hauteclocque. Entre 1931 – 1945 © Stéphane Piera / musée de la Libération de Paris - musée du général Leclerc - musée Jean Moulin (Paris Musées) / Roger Viollet
- Casque tankiste américain. Entre 1934-1944 © Stéphane Piera / musée de la Libération de Paris - musée du général Leclerc - musée Jean Moulin (Paris Musées) /
Roger Viollet
- Plaquette de vingt-quatre boutons à croix de Lorraine. Haute Nouveauté Paris. Carton, bois, peinture, 1944. © musée de la Libération de Paris - musée du général Leclerc - musée Jean Moulin (Paris Musées)
- © Pierre Antoine
- © Pierre Antoine
- Libération de Paris, rue de Rivoli, 25 août 1945 © National Archives and Records Administration
- Façade et vue perspective vers la statue du Lion de Belfort. 3 et 4 avenue du Colonel Henri Rol-Tanguy, place Denfert-Rochereau. Paris (14e arr). Photographie d’Edouard Desprez. © Edouard Desprez / DHAAP / Roger-Viollet
- Place Denfert-Rochereau, le musée de la Libération de Paris - musée du général Leclerc - musée Jean Moulin © Ch. Batard, Agence Artene
Marie Crabié
Diaporama
Libération de Paris © National Archives and Records Administration
Libération de Paris © National Archives and Records Administration
Libération de Paris © National Archives and Records Administration
Libération de Paris © National Archives and Records Administration
Libération de Paris © National Archives and Records Administration
Libération de Paris © National Archives and Records Administration
Libération de Paris © National Archives and Records Administration
Libération de Paris © National Archives and Records Administration
Libération de Paris © National Archives and Records Administration
Libération de Paris © National Archives and Records Administration
Libération de Paris © National Archives and Records Administration
Libération de Paris © National Archives and Records Administration
Libération de Paris © National Archives and Records Administration
Libération de Paris © National Archives and Records Administration
Libération de Paris © National Archives and Records Administration
Libération de Paris © National Archives and Records Administration
Libération de Paris © National Archives and Records Administration
sur images.archi
Diaporama
Prise de terre
Poste source de Cusset à Villeurbanne | Tectoniques Architectes
Pour le poste source de Cusset à Villeurbanne, un ouvrage industriel de gestion des lignes électriques, l'agence Tectoniques Architectes imagine un récit autour du lien à la terre. Ce programme technique est très contraint par des normes et un cahier des charges stricts qui laissent peu de place à l'innovation formelle. Alors, les architectes ont travaillé sur la matérialité et les détails du projet, en développant un discours autour de l'association de 2 matériaux : le béton utilisé pour la nef centrale, et le pisé pour les deux ailes qui la bordent.
Ecouter le podcast
Voir le diaporama