Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
EvénementFigure de proue de l'architecture contemporaine, le japonais Tadao Ando est à l'honneur au Centre Pompidou à partir du 10 octobre, dans le cadre d'une exposition rétrospective qui lui est consacrée.
Centre Roberto Garza Sada, Université de Monterrey, 2012 © Photo : Shigeo Ogawa
Centre Roberto Garza Sada, Université de Monterrey, 2012 © Photo : Shigeo Ogawa
Lancer le diaporama en plein écran

Du 10 octobre au 31 décembre, le Centre Pompidou consacre une importante exposition rétrospective à l’architecte japonais Tadao Andō.

L’exposition interroge les principes de la création de Tadao Andō comme son usage du béton lisse, la prééminence donnée aux volumes géométriques simples, l’intégration des éléments naturels, tels que la lumière ou l’eau, dans ses dispositifs spatiaux, ou encore l’importance qu’il accorde à l’intensité de l’expérience corporelle générée par son architecture.

Portrait Tadao Ando © Photo : Kazumi Kurigami

Des documents dévoilés pour la première fois en Europe

50 projets seront présentés avec 180 dessins, 70 maquettes originales ainsi que de nombreux diaporamas. L'exposition sera articulée autour de quatre grands thèmes : la forme primitive de l’espace, le défi de l’urbain, la genèse du paysage et le dialogue avec l’histoire.

Des dessins en mine de plomb, des carnets de voyage, des photographies prises par Tadao Andō lui-même, qui n’ont jamais été dévoilés au public en Europe, complètent la richesse de sa propre pratique. Pour accompagner l’exposition, un catalogue de 256 pages qui présente l’œuvre de l’architecte sera également disponible.

Maquette de la Maison Azuma à Sumiyoshi, 1976 © Centre Pompidou, Mnam/Cci Photo : Georges Meguerditchian/Dist. RMN-GP

Les prémices d'une passion

Né en 1941 à Osaka au Japon, Tadao Andō abandonne une carrière de boxeur professionnel et commence un tour du monde initiatique en 1965 pour se former à l’architecture. Il crée sa propre agence en 1969 à Osaka, où il produit une architecture sobre et épurée, en dehors de la tendance des années 1970 qui favorise une architecture technologique.

Festival, 1984 © Photo : Tadao Ando

Un architecte en quête de sens

A l’origine de ses créations, Tadao Andō s’interroge sur les différents aspects caractéristiques de son travail et notamment sur le pourquoi de l’existence de l’architecture :

“Vu que ce sont les hommes qui s’en servent, elle entretient des liens profonds avec le corps... Il faut que l’architecture accueille la joie de vivre des hommes. Sinon, notre corps n’est pas attiré vers elle.”

Il pose également la question du comment faire de l’architecture : « À force d’y réfléchir, j’aboutis au lien entre dimension, hauteur, surface et volumes tridimensionnels » , et celle de l’intégration de la lumière dans ses créations.

Teaser de l'exposition

Son oeuvre saluée mondialement

Tadao Andō a reçu de nombreux prix et distinctions internationales parmi lesquels le prestigieux Prix Pritzker d’architecture en 1995, aux Etats-Unis. Plus de 300 projets sont répertoriés dans le monde entier au cours de ses cinquante années de carrière.

Musée d’art Nariwa, 1994 © Photo : Mitsuo Matsuoka

Cette rétrospective retrace les différentes périodes de sa carrière d’architecte et met en lumière ses réalisations déterminantes : La maison Azuma à Sumiyoshi (1976), Naoshima (de 1988 jusqu’aujourd’hui), l’Église de la Lumière (1989) ou encore La Bourse de Commerce à Paris (livraison prévue à l'automne 2019), qui font partie des grands projets présentés au sein de la scénographie conçue par Tadao Andō et réalisée en collaboration avec son agence.

La rédaction tient à préciser que tout ou partie de cet article est extrait d'un communiqué de presse