Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
InscriptionsLes candidatures pour le Prix des femmes architectes 2019 ont été prolongées. Elles peuvent se faire en ligne jusqu'au 30 septembre 2019.
Cérémonie du prix des Femmes Architectes, lundi 10 décembre 2018 - Photo : David Abittan
Cérémonie du prix des Femmes Architectes, lundi 10 décembre 2018 - Photo : David Abittan
Lancer le diaporama en plein écran

Le Prix des femmes architectes lance, en 2019, sa septième édition dans le but de mettre en valeur les œuvres et les carrières de femmes architectes et d’encourager la parité dans une profession à forte dominante masculine.

Les inscriptions prolongées

Les candidatures sont dédiées à toutes les femmes architectes, sous condition d’être inscrite à l’Ordre des architectes français ou un équivalent étranger.

Ouvertes depuis le 1er mai, les inscriptions se poursuivent et se prolongent sur le site femmes-archi.org jusqu’au 30 septembre 2019.

Quatre femmes récompensées chaque année

Cette initiative portée par l’Association pour la Recherche sur la Ville et l’Habitat (ARVHA) se décline en quatre récompenses.

Le Prix Jeune Femme architecte s’adresse aux professionnelles de moins de 40 ans. Le Prix Femme architecte concerne les architectes ayant 3 à 5 réalisations à leur actif tandis que le récent Prix International célèbre le travail d’une professionnelle inscrite à l’Ordre des architectes non français. Le Prix de l’oeuvre originale enfin, récompense une réalisation remarquable d’une femme architecte.

L’événement

Organisé depuis 6 ans, le Prix des femmes architectes présente chaque année les travaux sélectionnés et examinés par le jury, parmi 840 oeuvres proposées par 300 femmes.

En 2018, la cérémonie récompensait Nicole Concordet dans la lignée d’Odile DecqManuelle GautrandCorinne Vezzoni, Renée Gailhoustet ou encore Sophie Berthelier les années précédentes.

La remise des prix aura lieu le 12 décembre 2019 au Pavillon de l’Arsenal, à Paris.

Marie Crabié