Rechercher un article
Recevoir notre newsletter
L'email entré semble incorrect
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé
[Retour à tema.archi]
ExpositionDe Paris à Bruay la Buissière en passant par Venise et Bordeaux, nous vous invitons à découvrir notre sélection d'expositions d'architecture pour l'année à venir.
La Cité des Électriciens réhabilitée par AAPP © Antéale
La Cité des Électriciens réhabilitée par AAPP © Antéale
Lancer le diaporama en plein écran

Qui dit nouvelle année, dit nouvelles expositions et notamment d'architecture. Nous vous dévoilons les temps forts de 2020, partout en France (et en Italie).

Cité de l'architecture et du patrimoine, à Paris (75)
Maison de l'architecture Ile-de-France, à Paris (75)
Fondation Louis Vuitton, à Paris (75)
Musée des Confluences, à Lyon (69)
Cité des électriciens, à Bruay-la-Bussière (62)
Arc-en-rêve à Bordeaux (33)
Maison Européenne de la Photographie, à Paris (75)
Pavillon de l'Arsenal, à Paris (75)
Biennale de Venise, à Venise
Biennale du Réseau des Maisons de l'architecture, à Clermont-Ferrand (63)

Architecture ici et ailleurs

Si la Cité de l’architecture est installée en plein cœur de Paris, c’est bien à Vienne, cité de l’illustre Otto Wagner façonnée par le mouvement Art Nouveau, qu’elle nous emmène jusqu’en mars 2020 dans le cadre de son exposition présentée en partenariat avec le Wien Museum de Vienne et avec le soutien du musée d'Orsay. Retour en France cet été, à l'occasion d'un hommage rendu à Notre-Dame de Paris dans le cadre d'une exposition-dossier présentée dans le parcours permanent de la Cité de l'architecture pour revenir sur l'histoire du monument et le projet de sa restauration.

L’automne s'ouvrira enfin sur la dernière et incontournable exposition de la saison : Art Déco France-Amérique, l'émulation réciproque. En parallèle, le mois de septembre sera l'occasion pour la Maison de l'architecture Ile-de-France de revenir sur le patrimoine postal à travers la présentation Poste Habitat réalisée en partenariat avec l’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art (ENSAAMA).

L'exposition "Le Grand Tour" avait lieu à la Galerie par tema.archi, au printemps dernier © Docteur Paper via tema.archi

Mais en attendant l'automne, la Maison de l'architecture Ile-de-France accueillera et co-produira l'exposition des œuvres de l'artiste nantais Docteur Paper tout au long du mois de mars. Le dessinateur, que nous avions accueilli à la Galerie par tema.archi l'an passé, y révèlera les grandes architectures de villes françaises et internationales par leurs bâtiments, leurs enseignes et leurs détails qui rend chacune d'elles, unique.

L'architecture vécue

De passage à la Fondation Louis Vuitton à Paris, il est encore temps de découvrir la grande rétrospective organisée à l’occasion des 20 ans de la disparition de la pionnière Charlotte Perriand, et ce jusqu’au 26 février 2020. L’exposition dessine le portrait intime d’une architecte engagée et le récit d’une vie de passion et de création qui anticipe les débats contemporains autour de la femme et de la place de la nature dans notre société.

À Lyon, le Musée des Confluences invite à la découverte de l’univers carcéral à travers l’exposition Prison, au-delà des murs présentée jusqu’au 26 juillet 2020. Conçue de manière immersive par le scénographe et architecte Tristan Kobler, elle explicite, par le biais de récits d’anciens détenus mais aussi de représentations de notre imaginaire collectif, le paradoxe selon lequel la prison isole l’individu pour le punir et protéger la société, tout en visant à sa réinsertion.

Vues de l’exposition Prison, au-delà des murs présentée au Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge de Genève, 2019, Suisse © Alain Germond

En Hauts-de-France à Bruay-la-Buissière, la Cité des Électriciens ouvre la saison sur des visites guidées et ateliers jeunes organisés chaque dimanche et mercredi de l’année. Au programme, une série d'événements thématiques permettront d’approfondir la réalité vécue par les mineurs dans la région, des ateliers viendront mettre en perspective le patrimoine mondial du bassin minier et raconter le passé des lieux pour ainsi repenser une manière d’habiter ce bâti historique.

À partir de février, la Cité accueillera l'exposition Quand le design rend visite au patrimoine proposée par les trois designers industriels Arthur Lenglin, Tim Defleur et Benjamin Helle de Æquo à l'issue de leur résidence menée en 2019. Par leurs travaux, ils montrent comment le patrimoine peut influencer la créativité des jeunes designers et présentent un intérieur minier imaginaire mêlant objets anciens et contemporains.

Tisser des liens

À Bordeaux, le centre d'architecture arc en rêve dévoile une nouvelle exposition dès le mois de mars, consacrée au Stadium de Vitrolles de Rudy Ricciotti. Salle multifonctionnelle de concert et omnisport livrée en 1994, le bâtiment monumental, monolithe de béton noir installé au centre d'une ancienne décharge de bauxite ferme après les élections municipales de 1998. Genèse, errances, conception de l'ouvrage : l'exposition articule les travaux de divers artistes pour reconstituer l'histoire d'un lieu singulier.

Le Stadium de Vitrolles au printemps 1995 © Serge Demailly

Un mois plus tard, c'est aux travaux de l'agence d'architecture Taïwanaise Fieldoffice que s'intéresse le centre d'architecture en présentant leur approche sur près d'une quarantaine de projets qu'ils réalisent à moins de 30 minutes de leur agence. Par la micro intervention, et le travail sur le temps long se fabriquent les lieux, dans une expérience généreuse et humble qui invite à tisser des liens entre architecture, design, environnement et habitants en perpétuelle évolution.

Des liens que tissent également l'artiste allemande Ursula Schulz-Dornburg, dans la rétrospective qui lui est consacrée à la Maison Européenne de la Photographie (MEP) à Paris jusqu'au 16 février 2020, qui explore, à travers son travail, la relation entre l’environnement bâti et le paysage. L'artiste met ainsi en lumière la façon dont le pouvoir, les conflits, le temps et le déclin perturbent le paysage et le transforment, le marquant pour les décennies à venir.

Penser l'architecture du futur

L'entrée dans une nouvelle décennie inspire aussi des réflexions tournées vers l'avenir. Au Pavillon de l'Arsenal à Paris, 2020 sera l'occasion d'aborder les relations entre architecture et ordinateur, en «observant les tenants de cette nouvelle vague technologique, pour en saisir la magnitude.»

À la question de la place de l'intelligence artificielle dans la conception du monde bâti, succèdera une réflexion présentée dès le mois de juin sur l'inventivité des ingénieurs pour imaginer des architectures légères et démontables. L'architecture, enfin, se révèle dans sa relation avec le climat, hier et aujourd'hui pour mieux comprendre et construire demain face à l'urgence climatique, dans le cadre d'une exposition présentée à l'automne toujours au Pavillon de l'Arsenal.

USD08 Erevan – Goris, 2000 © Ursula Schulz-Dornburg

2020, c’est enfin une année de biennales. Celle de Venise d'abord, dont la 17e édition débutera le 21 mai sous le commissariat de l’architecte et universitaire Hashim Sarkis. Une manière pour ce dernier de réaffirmer le rôle négligé de l’architecte dans les réflexions menées sur le vivre-ensemble et Hashim Sarkis d'ajouter : « Le monde pose de nouveaux défis à l’architecture et j’ai hâte de travailler avec des architectes du monde entier pour imaginer ensemble comment nous allons relever ces défis. ». C'est également l'année de la 5e édition de la biennale du Réseau des Maisons de l’architecture organisée à Clermont-Ferrand par la Maison de l'architecture en Auvergne et attendue pour l'automne.

Marie Crabié